Dammartin-en-Goële ► Municipales : Sylvain Messiaen et Pierre Bennet sont en lice 

Dammartin-en-Goële ► Municipales : Sylvain Messiaen et Pierre Bennet sont en lice 

Sylvain Messiaen et Pierre Bennet, les deux anciens élus de la majorité, ont annoncé, jeudi 9 janvier, la constitution de leur liste "citoyenne" pour les élections municipales de mars. 

La candidature des deux anciens colistiers du maire sortant, Michel Dutruge, n’a été une surprise pour personne. Sylvain Messiaen, qui sera à la tête de la liste Vivons Dammartin, explique : « Notre candidature est la continuité de l’association Vivre Dammartin que nous avons créée et du désaccord que nous avons avec la politique d’urbanisme du maire. L’objectif premier de notre association était de créer une dynamique. Notre travail a rencontré un écho. » 

Closerie_MarcKevin_fev2020_du15fevau14mars_bann_articles

Ils reprochent au maire sortant le non-respect de ses promesses de campagne. Pierre Bennet confie : « On a été déçu. Le maire est en dehors du programme. Il a signé des permis de construire sans aucune concertation avec les membres de son équipe ». Sylvain Messiaen renchérit : « La commission urbanisme n'a été convoquée que peu de fois. »  Tous deux dénoncent « l’étalement urbain » et la cession de 10% du territoire à Nexity, le promoteur immobilier de la Folle-Emprince. Selon eux, les équipements sont saturés : « Les enfants qui habitent à la Folle-Emprince sont obligés de prendre le car pour aller à l’école par manque de place au Petit-Prince. » 

Sylvain Messiaen revient sur leurs démissions en 2019 : « En interne, nous n’étions plus d’accord avec le maire depuis novembre 2018. » 

Les deux colistiers ne sont pas non-plus tendres avec leurs autres adversaires, Jean-Pierre Matéo qui « savait tout en tant que premier adjoint » et Stéphane Jabut qui « a signé les permis de construire ». Ils affirment être la seule liste « citoyenne » : « Les autres cachent leur étiquette. » 

Sylvain Messiaen veut mettre fin à « l’hyper-urbanisation » de Dammartin en révisant le plan local d’urbanisme : « On veut envoyer un signal fort aux promoteurs. On regardera chaque projet. » 

Ils proposent également de créer du lien avec des habitants à travers des réunions de quartier, relais entre les décisions municipales et les habitants : « Trop de Dammartinois sont résignés et déçus. Nous les comprenons. Les réconcilier avec la vie politique de notre territoire est une de nos priorités. » 

 

 

Othis_salon_femme_du25fev_au7mars2020

 

 

 

 

Dernière modification le mardi, 14/01/2020

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.