Bussy-Saint-Georges ► Collège Claude-Monet : les élèves et les parents ont découvert l'établissement

Bussy-Saint-Georges ► Collège Claude-Monet : les élèves et les parents ont découvert l'établissement

 

Le nouveau collège Claude-Monet a accueilli ses élèves, mardi 7 janvier, à Bussy-Saint-Georges. Les collégiens et leurs parents racontent leur première semaine de rentrée. 

Les collégiens qui ont découvert leur nouvel établissement scolaire sont unanimes : « Il est grand, il est beau. » Eva, en classe de cinquième, a eu du mal à trouver ses marques les premiers jours. Il faut dire que dans le collège provisoire, à Magny-le-Hongre, il n’y avait pas d’escaliers, pas d’étage. La collégienne souligne : « Le CDI est immense. Il y a plus de places. A la cantine, il y a un système plus rapide pour ranger les plateaux et il y a aussi de trois préaux. » Le bâtiment comporte vingt salles banalisées et une classe Ulis, quatre salles de sciences, trois salles de polytechnologie, deux salles d’art plastique et deux de musique. 

Closerie_MarcKevin_fev2020_du15fevau14mars_bann_articles

L’établissement compte également une demi-pension pouvant accueillir jusqu’à six cent quarante-neuf élèves. La cuisine, équipée de nouveaux matériels, permet des préparations de repas sur place. 

Gain de trente minutes 

Le retour dans un collège à Bussy-Saint-Georges est pour Eva et ses camarades un gain de temps considérable : « C’est trente minutes de plus pour rester couché avant d’aller en cours ». Alexis, le père de Mélusine et Nathanaël, deux jumeaux élèves de cinquième, est ravi : « Il y a trente minutes de transport en moins. Les enfants sont plus autonomes et ils peuvent rentrer à la maison lorsque les profs sont absents. Pour les cours d’éducation physique, ils n’ont plus qu’à traverser la rue ». Lorsque les cours avaient lieu à Magny, les élèves devaient prendre une navette pour se rendre aux équipements sportifs à Bussy…

Un détail a attiré l’attention de Mélusine : «  Il ne fait pas froid dans les salles de classe et ça sent bon ». En effet, l’établissement a été entièrement réalisé à partir de grands panneaux de bois préfabriqués en usine. « C'est un procédé innovant qui a permis de répondre à l’exigence de délais de construction très courts, tout en respectant les dernières normes d’isolation », indique le Département. 

Annabelle, en classe de quatrième, a connu l’ancien collège et le déménagement en catastrophe à Magny-le-Hongre à l’automne 2017. Elle trouve le nouvel établissement « clair, aéré et espacé ». Françoise, sa mère, est soulagée : « Elle peut désormais rentrer déjeuner à midi et on sait que les élèves ne sont pas en train d’errer dans la nature ». La mère de famille salue « la grande réactivité » des différents acteurs du projet : « Les travaux ont finalement été très rapides »

Sept cents élèves

Le Département précise : « Le nouveau collège, d’une capacité de sept cents élèves, répond pleinement aux recommandations de l’Education nationale. Nous avons également tenu compte des souhaits formulés par l’équipe éducative. De nombreux moyens humains ont été mis en œuvre pour raccourcir au maximum les délais d’études et de chantier et un architecte a été recruté spécialement pour piloter l'opération en interne et assurer un suivi exclusif des travaux. » 

La construction du collège représente un investissement de 15 millions d’euros entièrement pris en charge par le Département.

 

 

 

 

Dernière modification le mercredi, 15/01/2020

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.