Villiers-sur-Morin ► Sandrine Adrassé entraîne le cerveau pour le rendre optimal

Villiers-sur-Morin ► Sandrine Adrassé entraîne le cerveau pour le rendre optimal

 

Sandrine Adrassé exerce la profession de brain trainer. Dans son cabinet installé à Villiers-sur-Morin, elle reçoit ses clients afin d’entraîner leur cerveau pour qu’il fonctionne de manière optimale ou pour les former à la méthode NeurOptimal. Magjournal l'a rencontrée et a testé le procédé, vendredi 3 janvier. 

Sandrine Adrassé entraîne le cerveau à être plus flexible et résilient, afin de fonctionner de manière optimale et être plus performant. Une session d’entraînement du cerveau se fait avec cinq capteurs, trois sur les oreilles et deux sur la tête, qui enregistrent l’activité électrique cérébrale. Le client est assis dans un fauteuil, regarde un film ou écoute de la musique. Grâce à de brèves interruptions du son, le procédé communique avec le cerveau en lui faisant savoir ce qu’il vient de faire. Le cerveau est invité à s’autoréguler vers un modèle plus naturel, détendu et efficace. La session dure trente-trois minutes. 

Sandrine explique : « Lorsque notre système nerveux central fonctionne de manière optimale, la plupart des troubles que l’on peut ressentir, tels que les problèmes de mémoire ou de sommeil, le sentiment de tristesse ou d’anxiété, les maux de tête, les rhumes et les infections courantes ou encore le stress... disparaissent. Notre système nerveux est comme un orchestre où tous les instruments jouent ensemble et produisent un son harmonieux lorsqu'ils sont bien équilibrés. NeurOptimal donne les informations nécessaires au cerveau afin qu’il fonctionne de manière optimale. » 

Le procédé a conquis de nombreux clients qui ont remarqué un changement de vie, un sentiment de tranquillité ou de meilleurs résultats scolaires. Laurent Dana, médecin généraliste à Magny-le-Hongre, l’a essayé et a constaté des améliorations : « J’ai les idées plus fluides, plus rapides. Je prends des décisions plus vite. » Le médecin, passionné de neuro-sciences, compare le NeurOptimal à un sport cérébral : « Il pourrait être un bon tremplin pour optimiser les capacités. »

 

 

 

 

 

Dernière modification le mardi, 07/01/2020

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Le mensuel n°26 : les solutions des jeux

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.