Champs-sur-Marne ► Géomarne : la géothermie permettra de chauffer 10 000 logements et le futur centre nautique intercommunal

Champs-sur-Marne ► Géomarne : la géothermie permettra de chauffer 10 000 logements et le futur centre nautique intercommunal

Champs-sur-Marne ► Géomarne : la géothermie permettra de chauffer 10 000 logements et le futur centre nautique intercommunal

Le chantier de géothermie de Géomarne a été présenté officiellement mardi 10 décembre. Il se trouve dans le quartier de la Cité Descartes de Champs-sur-Marne. 

La centrale permettra de chauffer dix mille équivalents logements sur les communes de Champs-sur-Marne et de Noisiel. Il alimentera également le futur centre nautique de Paris-Vallée de la Marne à Champs-sur-Marne.

La géothermie exploite la chaleur naturellement présente dans la croute terrestre et les couches superficielles de la terre. Pour capter la chaleur à Champs-sur-Marne, il est nécessaire de forer jusqu’à moinsmille neuf cents mètres. Un puits permet de remonter l’eau chaude jusqu’à un échangeur thermique d’où la chaleur est captée et un autre puits permet de ré-injecter l’eau refroidie. La chaleur est ensuite distribuée par un réseau de 19 km équipé de cent vingt sous-stations. L’énergie produite est renouvelable à 82%

Maud Tallet, maire de Champs-sur-Marne, déclare : « Il y a une richesse sous nos pieds, il y a un engagement politique et des besoins de notre population. Des représentants de copropriétés ont travaillé avec la Ville pour le chauffage par géothermie ». Il est plus facile de raccorder à la géothermie des bâtiments neufs, conçus à cet effet, que des constructions plus anciennes.

La nappe du Dogger, d’où l’eau sera captée, offre un potentiel géothermique important. Deux réseaux sont déjà en fonction, l’un à Chelles, qui alimente six mille logements et l’autre à Lognes-Torcy pour cinq mille cinq cents logements. Paul Miguel, président de la communauté d’agglomération de Paris-Vallée de la Marne, justifie ainsi ce troisième chantier : « Les abonnés font des économies substantielles par rapport aux énergies fossiles et l’impact environnemental est quasi nul. C’est pourquoi nous lançons le déploiement d’un troisième réseau ».

Le maire de Pontault-Combault, Gilles Bord, envisage un quatrième réseau sur Pontault-Roissy.

Le chantier, à Champs, a débuté en juillet avec le forage d’un avant-puits ; puis la construction de la plate-forme et l’arrivée de la machine de forage ont permis le démarrage du forage des puits du doublet géothermique qui devrait durer jusqu’en mars 2020. De mai à décembre 2020, ce sera la construction de la centrale géothermique et la réalisation du réseau se terminera en septembre 2021 et il sera mis en service fin 2021. Jusqu’à présent, le planning est respecté, avec même quelques jours d’avance.

L’investissement est de quarante millions d’euros et il fait l’objet d’un financement participatif, ouvert aux habitants de Champs-sur-Marne et Noisiel jusqu’à fin décembre, puis à ceux des autres communes de Paris-Vallée de la Marne jusqu’en mars 2020 et ensuite à toutes les villes d’Ile-de-France. Le financement participatif est assuré par la plate-forme Lumo. 

 

 

 

 

 

Dernière modification le vendredi, 13/12/2019

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.