Saint-Pathus ► La mère d’Adrien Tran Van a écrit au président de la République 

Saint-Pathus ► La mère d’Adrien Tran Van a écrit au président de la République 

Margotte Tran Van, la mère d’Adrien tué sur la route en février 2018, est en colère. Le meurtier de son fils est encore en liberté. Elle a écrit au président de la République, samedi 9 novembre. 

L’automobiliste à l’origine de l’accident dans lequel Adrien Tran Van a perdu la vie (voir notre article "Saint-Pathus ► Trois ans d’emprisonnement pour le conducteur qui a tué Adrien Tran Van"a été condamné le 7 juin à trois ans de prison dont douze mois avec sursis avec annulation de son permis. Il n’a pas été écroué, a déménagé dans le Val d’Oise et attend la décision du juge d’application des peines. 

Closerie_MarcKevin_fev2020_du15fevau14mars_bann_articles

Margotte ne décolère pas. Elle a déclaré à Magjournal : « Il est toujours en liberté, mène sa vie paisiblement. Avec la loi Taubira, il aura juste un bracelet électronique ou une semi-liberté et n’aura pas à aller en prison. Nous pleurons Adrien tous les jours et nous sommes condamnés à perpétuité à vivre avec l'absence d'un super héros parti trop tôt, victime d'un délinquant de la route »

Dans le courrier que la famille Tran Van a adressé au président de la République, on peut lire : « Adrien a été tué par un délinquant de la route. Lui et sa compagne irresponsables ont pris le volant alors qu’il avait consommé des produits stupéfiants, bu certainement de l’alcool ». Les proches d’Adrien rappellent que leur « condamnation a été immédiate » et précisent qu’ils ne supporteront pas que « le meurtrier d’Adrien » ne soit condamné qu’à un bracelet électronique ou à une peine de semi-liberté. Ils ajoutent : « Deux ans, c’est une goutte d’eau dans l’océan, pour le conducteur qui n’a jamais exprimé aucune compassion, aucune culpabilité, aucun regret, aucun remord »

La famille demande l’application de la loi, sans aménagement de peine. L’Elysée n’a, pour le moment, pas répondu au courrier. 

 

 

 

 

 

Dernière modification le mardi, 03/12/2019

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.