Lagny-sur-Marne ► Un immeuble menace de s’effondrer : les locataires évacués

Lagny-sur-Marne ► Un immeuble menace de s’effondrer : les locataires évacués

 

Les occupants de l’immeuble situé au 30 avenue Gambetta à Lagny-sur-Marne ont été évacués mardi 19 novembre après que celui-ci a été déclaré en péril. 

La mairie de Lagny-sur-Marne a décidé de faire évacuer l’immeuble de deux étages afin de « limiter les risques ». Les occupants, tous locataires, ainsi que le commerçant du rez-de-chausée ont dû quitter les lieux avec leurs affaires. Ils devront pour la plupart être relogés par les propriétaires. Le bâtiment va être démoli d'ici les deux prochains mois.  

Closerie_MarcKevin_fev2020_du15fevau14mars_bann_articles

La rue Gambetta a été bloquée par demi-chaussée, du rond-point de Verdun à la rue Saint-Sauveur où la circulation a été interdite. Des barrières ont été posées pour empêcher toute intrusion. 

Un architecte choisi par le tribunal administratif de Melun avait dressé un état des lieux, jeudi 14 novembre, à la demande de la communauté d’agglomération Marne-et-Gondoire. L’expert aurait confié son inquiétude sur l’état et la stabilité du bâtiment. L’arrêté du maire précise : « L’état laisse craindre une séparation entre les murs de façade et les refends, ce qui pourrait entraîner son effondrement à court ou moyen terme »

L’arrêté du maire concerne également les immeubles du 32 et 34 de la rue Gambetta dont les occupants ont été provisoirement évacués. Ils pourront regagner leur logement une fois la mise en péril levée. Les trois bâtiments sont structurellement liés mais seul le n°30 sera démoli. 

 

 

 

 

Dernière modification le lundi, 02/12/2019

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.