Annet-sur-Marne ► Centrale photovoltaïque : le premier panneau solaire a été posé

Annet-sur-Marne ► Centrale photovoltaïque : le premier panneau solaire a été posé

Le premier panneau solaire de la centrale photovoltaïque d’Annet-sur-Marne a été posé jeudi 14 novembre.

Située au lieu dit « Les Gabots », sur une ancienne installation de stockage de déchets inertes (ISDI) de quarante-quatre hectares, la future centrale comportera quarante quatre mille panneaux, couvrant une surface de dix-neuf  hectares et produira une puissance de dix-sept mégawatts de crête. Elle sera ainsi l’un des plus grands parcs solaires d’Ile-de-France, à égalité avec celui de Meaux.

ECT, entreprise spécialisée en réaménagement de sites, est à l’origine du projet et a fait appel à Akuo, première entreprise française en matière de production d’énergie renouvelable pour la réalisation de la centrale.

Annet sur Marne, commune à énergie positive

Christian Marchandeau, le maire d’Annet, déclare : « Annet-sur-Marne, avec son label à trois fleurs, commune touristique qui partage avec Jablines une des douze bases de loisirs d’Ile-de-France, affirme sa vocation dans la modernité des métiers tournés vers l’environnement ».

La centrale permettra de couvrir les besoins en énergie de trois mille sept cents foyers, soit près de dix mille habitants, faisant d’Annet-sur-Marne une commune à énergie positive. Dix-sept mégawatts, c’est la moitié de la puissance nécessaire à la consommation d’énergie de tout le territoire de la CCPMF (Communauté de communes Plaines et mont de France).

Dans l’opération de renaturalisation du parc, vingt-huit hectares seront dévolus à l’élevage d’une quarantaine de moutons.

Un financement original

Le coût total de l’opération, estimé à 12 millions d‘euros, est financé à hauteur de 75% par le Crédit Coopératif. Le reste fait l’objet d’un financement participatif, ouvert aux particuliers et dans lequel on trouve déjà la Ville d’Annet à hauteur de 100 000 €, la CCPMF pour 300 000 € et la Région pour 450 000 €. La centrale photovoltaïque s’inscrit pleinement dans les objectifs statutaires de la CCPMF au niveau de son plan « climat-énergie » et dans la politique de la Région, qui a prévu d’investir dix milliards d’euros d’ici à 2030 pour la transformation écologique.

Jean-Philippe Dugoin-Clément, vice-président du conseil régional, chargé de l’écologie, du développement durable et de l’aménagement, a félicité les élus locaux : « La centrale d’Annet est un projet exemplaire, de par la volonté des élus locaux qui l’ont porté. Il est beaucoup plus facile d’être pour et de ne rien faire que de réaliser des projets, ça facilite les réélections ».

Annet a consenti à l’opérateur un bail emphytéotique de cinquante-deux ans, moyennant un loyer annuel indexé de 20 000 €. De plus, l’imposition forfaitaire des entreprises de réseaux rapportera 129 000 € par an qui reviendront au Département et à la CCPMF.

Christian Marchandeauconclut : « En tant que maire qui n’a pu que mesurer, subir et déplorer les effets désastreux du réchauffement climatique, trois catastrophes naturelles par inondation en 2008, une sécheresse en 2019 suivie d’une nouvelle canicule, je ne puis qu’exprimer toute ma satisfaction que ma commune contribue, non pas par des slogans, des anathèmes ou des vœux pieux mais par des actes concrets à la transition écologique ».

 

 

 

Dernière modification le lundi, 02/12/2019

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.