Imprimer cette page

Meaux ► Braderie du Secours populaire : les bénévoles constatent l’augmentation de la précarité 

Meaux ► Braderie du Secours populaire : les bénévoles constatent l’augmentation de la précarité 

La braderie proposée par le comité de Meaux du Secours populaire français, samedi 16 novembre, a attiré de nombreux acheteurs à la recherche de jouets, d’objets de Noël et d’électroménager à petits prix. Le succès est aussi une inquiétude pour les bénévoles qui sont unanimes : la précarité augmente. 

L’ensemble des objets en vente lors de la braderie du Secours populaire provenait de dons. Plusieurs braderies du même genre ont lieu en cours d’année pour financer des actions de solidarité au profit de familles dans le besoin ou en grande précarité.

Le secrétaire général du comité de Meaux, Jean-Claude Roger, précise : « Les initiatives en collaboration avec notre antenne de Mitry-Mory servent à financer des vacances pour les enfants et les familles, des sorties au cirque, aux parcs de loisirs, des sorties et séjours seniors, des colis de fêtes de fin d’année et la solidarité internationale. Nous collaborons aussi avec les Restos du cœur où certains de nos bénévoles donnent aussi de leur temps ». 

L’augmentation de la précarité a fait s'élever le nombre des distributions de colis alimentaires. Jean-Claude Roger est également préoccupé par l’annonce récente de la baisse de l’aide européenne pour les comités et les associations. Il a rencontré le député Jean-François Parigi : « Il a promis d'en parler à l’Assemblée nationale la semaine prochaine pour obtenir le maintien de l’aide européenne. La baisse des subventions serait dramatique pour les familles malgré l’aide importante de la mairie de Meaux ».

 

 

 

 

 

Dernière modification le lundi, 02/12/2019

Publié dansVie locale