Courtry ► Salon du chocolat : Jérôme Lepinay a créé une sculpture représentant un cacaotier [Diaporama]

Courtry ► Salon du chocolat : Jérôme Lepinay a créé une sculpture représentant un cacaotier [Diaporama]

 

 

Jérôme Lepinay a réalisé une sculpture représentant un cacaotier, samedi 16 novembre, pour la première journée du salon de chocolat de Courtry.  

L’œuvre de l’artisan chocolatier de Lagny-sur-Marne représente un plant de cacaotier avec sa fleur ainsi que des pièces aztèques. Jérôme Lépinay explique : « Le cacao servait de monnaie chez les Aztèques ». Le cacao a été découvert par les Espagnols au XVIe siècle. De la poudre d’or alimentaire a servi à donner l’aspect doré de l’œuvre. Il a fallu six heures pour réaliser la sculpture, sans compter le travail en amont. Le chocolatier a d’abord réalisé des croquis avant de créer des moules. 

Le chocolatier travaille également avec des artistes locaux. Il a ainsi collaboré avec Bishop Parigo et il devrait produire prochainement une œuvre commune avec Laurent Notte, un autre artiste de Lagny-sur-Marne. Jérôme Lépinay se fournit chez des producteurs de Seine-et-Marne : « Les noisettes de la pâte à tartiner viennent de Conches-sur-Gondoire et le miel de Thorigny-sur-Marne »

L’édition du salon du chocolat a été, selon la mairie, « un franc succès ». Xavier Vanderbise, le maire déclare : «  Nous avons dépassé le score de l’an dernier avec six mille deux cents visiteurs ». Vingt-deux exposants ont présenté leurs spécialités gourmandes mais également leurs créations dont une reproduction en miniature de la cathédrale de Notre-Dame de Paris. Des ateliers animés par les élus eux-mêmes ont été proposés aux enfants : il s’agissait de réaliser des bouchées de chocolat-praliné. 

 

 

 

 

 

Dernière modification le lundi, 02/12/2019

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.