Meaux ► Des élèves du lycée Charles-Baudelaire se sont mis en rose contre le cancer 

Meaux ► Des élèves du lycée Charles-Baudelaire se sont mis en rose contre le cancer 

Les élèves de terminale gestion des administrations du lycée Charles-Baudelaire, à Meaux, et leur professeur étaient tous vêtus de rose, mercredi 9 octobre, afin de sensibiliser leurs camarades au cancer du sein. 

Les lycéens et leur enseignante, Marjorie Mennechez, ont tenté de réunir le plus de monde possible dans la cour du lycée afin de réaliser une photo sous forme de ruban rose. Hélas, la pluie a gâché l’initiative et les participants ont dû se replier au réfectoire. 

Chérine Sotto et Elodie Roussel, deux élèves de la classe, ont participé aux préparatifs. Elles expliquent : « Pour le moment, nous n’en sommes qu’à l’étape de la sensibilisation mais nous réfléchissons déjà à mener des actions au cours de l’année comme une course à pieds, des interventions de professionnels ou d’associations, le visionnage d’un film ». Leur action s’inscrit dans le pôle 4 des compétences de gestion et administration à valider pour le baccalauréat. Les deux lycéennes rappellent que le cancer du sein touche 1% des hommes et cinquante-huit mille femmes en France chaque année.

Marjorie Mennechez est fière de ses élèves : « La classe de TGA1 a mené une action de sensibilisation contre le cancer du sein avec un véritable engagement. Les élèves se sont vraiment investis et ont réussi leur pari de faire venir du monde ». Les élèves ont dû concevoir des affiches, des pancartes et des flèches directionnelles, rédiger des e-mails pour gérer la logistique, passer dans les classes pour sensibiliser les élèves et les inciter à venir vêtus de rose, préparer le réfectoire pour la photo qui apparaîtra sur le site du lycée, rédiger un article et répondre à une interview pour Magjournal 77. 

La photo part du constat que peu de jeunes filles sont sensibilisées à la maladie qui peut malheureusement les toucher à n'importe quel âge. Marjorie indique : « On retrouve trop souvent une amie, une sœur, une belle-sœur, une maman, une grand-mère et même une voisine qui doit se battre face à la maladie. Il n'est pas toujours simple d'agir et de trouver les bons mots. Mais se mobiliser pour faire une photo et leur montrer que nous sommes là, conscients et investis, c'est déjà faire un grand pas ». L’enseignante espère que sa classe poursuivra cette action en prenant contact avec des associations qui pourront intervenir, en proposant  une diffusion de film aux classes de terminale, en créant des événements sportifs ou culturels, en créant un spot ou un clip et pourquoi pas en récoltant des dons.

 

 

 

 

Dernière modification le mardi, 15/10/2019

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.