Bussy-Saint-Georges ► Municipales : Chantal Brunel repart en campagne avec une nouvelle équipe

Bussy-Saint-Georges ► Municipales : Chantal Brunel repart en campagne avec une nouvelle équipe

Chantal Brunel, l'ancien maire de Bussy-Saint-Georges, se lance dans la campagne des municipales. La candidate entourée d’une partie de son équipe a détaillé son programme, vendredi 11 octobre. 

L’ancien maire de Bussy-Saint-Georges repart en campagne après sa défaite en décembre 2016. Chantal Brunel va affronter son ancien premier adjoint, devenu son successeur, Yann Dubosc et elle affirme : « Je n’ai aucune revanche à prendre, aucun intérêt personnel à défendre ». Pourtant, elle n’a pas pu résister longtemps à l’envie de lancer quelques flèches contre les décisions de la municipalité, dénonçant en particulierla vente de la Ferme de la Jonchère et la signature de la convention avec le peuple Kinh (relire notre article).

Il est également reproché à Yann Dubosc d’être « d’abord le représentant d’EpaMarne avant d’être maire » et d’avoir la « folie du béton » : « Il n’y a pas eu autant de constructions en si peu de temps ». La construction de la piste d’athlétisme « sans toilettes, sans vestiaires et sans gradins » a également été évoquée. 

Pour mener campagne, Chantal Brunel a reçu le soutien de la conseillère départementale du canton, Martine Duvernois, qui figurera dans sa liste, et s’est entourée d’une équipe élargie :  « Nous avons des adhérents venant des Républicains, de la République En Marche, des personnes issues de la gauche ou sans étiquette. Il y a toutes les compétences : informaticien, agent de collectivité territoriale, enseignant, membres d’association... »

Quatre engagements 

Le programme de sa liste nommée « Aimer et servir Bussy » s’articule autour de quatre engagements. Ainsi, Chantal Brunel veut « rétablir la sécurité et la propreté de la ville » avec « plus d’efficacité et moins de communication ». Elle promet « l’arrêt total des constructions » en indiquant que « ce qui sera acté sera construit ». L’élue propose de baisser la taxe foncière de 10% la première année et de 10 % supplémentaires avant la fin du mandat. Elle rappelle que durant son mandat, la taxe d’habitation a été réduite de 35% et que la taxe foncière a commencé à baisser de 5% en 2016. Enfin, au volet politique éco-responsable, la candidate propose de créer une navette électrique gratuite pour relier les quartiers et de végétaliser la Grande Place. 

 

 

 

 

Dernière modification le mardi, 15/10/2019

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°44 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top