Bailly-Romainvilliers ► Rythmes scolaires : Pierre-Louis Magnani veut revenir à la semaine de quatre jours

Bailly-Romainvilliers ► Rythmes scolaires : Pierre-Louis Magnani veut revenir à la semaine de quatre jours

Pierre-Louis Magnani, qui se présente aux prochaines élections municipales contre le maire sortant, Anne Gbiorczyk, a proposé avec ses colistiers, mardi 17 septembre, à l’hôtel Staycity de Bailly-Romainvilliers, un atelier consacré principalement aux rythmes scolaires. 

Il s’agissait de la deuxième réunion de ce type proposée par Pierre-Louis Magnani, la première s’étant tenue en juin. Après avoir indiqué qu’il ne s’agissait pas d’une présentation de programme, laquelle aura lieu plus tard, en octobre, Pierre-Louis Magnani a précisé l’objet de la réunion, à savoir que les écoliers de Bailly-Romainvilliers vont actuellement à l’école quatre jours et demi par semaine alors qu’une grosse majorité des habitants souhaite que la semaine de quatre jours soit mise en place.

Il a donc pris l’engagement, s’il était élu, de modifier le rythme scolaire à la rentrée de septembre 2020. Il explique : "La procédure est simple : la règle de base est la semaine de quatre jours et demi, mais il suffit de demander une dérogation à l’Inspection académique pour passer à la semaine de quatre jours, qui est donc une exception, mais qui est pratiquée par 97% des communes de France". En outre, la Ville a de nombreux choix à faire et les options sont nombreuses : temps d’accueil périscolaire, goûter pour tous, étude, horaires... la seule obligation imposée par l’Education nationale étant le nombre d’heures d’enseignement. Une soixantaine de personnes, enseignants, parents d’élèves, membres du conseil municipal, sont venus en débattre.

Un intervenant a fait remarquer aux candidats qu’il faisaient et font toujours partie de la majorité municipale qui a mis en place la semaine de quatre jours et demi. Il a été répondu qu’à l’époque, il n’y avait pas de dérogation possible et que la possibilité n’a été ouverte qu’un an plus tard. Il y avait eu alors une enquête auprès des parents d’élèves qui avait abouti à une majorité de 60% favorable à la semaine de quatre jours. Un autre participant précise : « Ce ne sont pas 60, mais 70% des parents qui étaient favorables à la semaine de quatre jours. Mais on nous a dit que puisque seulement 50% des parents avaient répondu, cela ne représentait que 35% d’avis favorables à la semaine de quatre jours".

Céline Santos-Nunes, adjointe au maire chargée de la politique familiale, déplore : « On a fait le choix de ne pas considérer le mouvement de population ». Sandrine Schlomka, adjointe au maire chargée des finances et des ressources humaines, déclare : « On a tous été très surpris et dépités d’entendre au conseil municipal du mois de juin le maire annoncer sans concertation le maintien de la semaine de quatre jours et demi, décision prise en mars précédant ».

Le candidat a brièvement présenté les autres axes de son engagement : l’environnement, le développement économique, la place de Bailly-Romainvilliers dans la communauté d’agglomération et la sécurité. Sur ce dernier domaine, face à la dégradation constatée, il a déclaré : « La police municipale est aujourd’hui employée pour faire les sorties d’écoles et des rondes à vélo. Ca ne correspond plus au Bailly de près de huit mille habitants et qui continue de grandir. Nous recruterons trois ASVP (agents de sécurité de la voie publique) et huit policiers municipaux qui travailleront en priorité de 20 à 6 heures du matin ».

Il a précisé à Magjournal : « Ce n’est pas une candidature contre une personne. Nous portons un projet pour Bailly et souhaitons que les habitants se l'approprient ».

 

 

 

 

Dernière modification le mercredi, 25/09/2019

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Programme TV

L'agenda

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°28 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.