Varreddes ► Le propriétaire du restaurant Le Cadran Solaire, Régis Malabry, est décédé

Varreddes ► Le propriétaire du restaurant Le Cadran Solaire, Régis Malabry, est décédé

Régis Malabry, le propriétaire du Cadran Solaire, restaurant gastronomique à Varreddes, est décédé dans la nuit du mardi 17 au mercredi 18 septembre. Il avait 59 ans. 

Régis Malabry ne sera plus derrière le comptoir du restaurant qu’il tenait depuis trente-sept ans. Le patron de l'institution de la gastronomie du pays meldois, Le Cadran solaire, est décédé des suites d’une longue maladie. 

Ses amis et ses clients ont appris la nouvelle avec stupéfaction. Maud, habitante de la rue du Four, est voisine du restaurant. Elle y allait régulièrement manger des rognons ou des noix de Saint-Jacques, une des spécialités du chef. Elle confie : « Je ne savais pas qu’il était malade. Il n’a rien laissé paraître. C’était un bon restaurateur, très accueillant ».  

Pascal Buffe est un ami de longue date. Il raconte : « Je l’ai connu lorsqu’il était glacier, place du Temple à Meaux. Il a ensuite travaillé à l’Auberge de Condé à la Ferté-sous-Jouarre avant de se mettre à son compte en rachetant le Cadran Solaire avec son ami Doumé ». Pascal travaillait avec lui : « Il était le traiteur de mes événements. On allait au Mesnil-Amelot, à Poincy, à Saint-Pathus. On devrait travailler ensemble samedi pour une manifestation. Sa cuisine était très appréciée ». Pascal adorait une autre de ses spécialités, la tête de veau. 

Le député de la circonscription, Jean-François Parigi, est un habitué du restaurant. Il déclare : « Régis était un homme passionné par son métier. Il était connu pour ses qualités de restaurateur à Varreddes mais aussi dans tout le nord Seine-et-Marne. Il organisait les repas des aînés, les cérémonies de vœux, les banquets dans nos villages... Régis incarnait la jovialité, le professionnalisme et la convivialité. Plus qu'un chef attachant pour notre territoire, nous avons perdu un ami... j'ai perdu un ami ». 

Jean-Pierre Ménil, le maire de Varreddes a bien connu la figure de la cuisine à Varreddes et confie : "Nous sommes allés à la même école... La disparition de Régis Malabry va laisser un vide... C’était quelqu’un de chaleureux et très apprécié des personnes âgées à qui il réservait des surprises au moment du repas des Anciens".

Florence, l'épouse du restaurateur, devrait prendre la succession de l'affaire. 

Les obsèques se dérouleront mardi 24 septembre, à 14 heures, en l’église de Varreddes. 

 

 

 

 

 

Dernière modification le dimanche, 22/09/2019

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.