Meaux ► Avant-première du film Fourmi : le long métrage a été tourné aux stades Tauziet et Corraza

Meaux ► Avant-première du film Fourmi : le long métrage a été tourné aux stades Tauziet et Corraza

LeLe Le film Fourmi, en partie tourné à Meaux, a été projeté en avant-première au cinéma Le Majestic, mardi 3 septembre. A l’occasion, Magjournal a pu rencontrer le réalisateur, Julien Rappeneau. 

Le long métrage, en partie tourné aux stades Tauziet et Corraza, bénéficie d’un casting exceptionnel avec François Damiens, André Dussollier, Ludivine Sagnier, Laetitia Dosh et dans le rôle-titre du petit garçon, Maleaume Paquin, qui, après avoir incarné Rémi sans famille l’an dernier, crève littéralement l’écran.

Le film raconte l’histoire d’un enfant doué au football et qui, approché par un club professionnel anglais, espère redonner de l’espoir à son père, divorcé, désabusé et peu gâté par la vie. Malheureusement, l’opportunité ne se concrétisant pas (Fourmi est jugé trop petit par le recruteur), l’enfant n’a pas le cœur de briser le rêve de son géniteur, ce qui va l’entraîner dans des situations pour le moins inattendues. 

La comédie, que l’on peut regarder en famille, se voit promise à un beau succès. Le réalisateur, Julien Rappeneau, le fils de Jean-Paul, qui travaille avec son frère, Martin, pour la musique, a présenté sa fiction au public meldois, parmis lequel certains ont participé comme figurants. 

Entretien

Magjournal77 : Pourquoi avoir choisi la ville de Meaux pour y tourner certaines scènes ?

Julien Rappeneau : Je cherchais un terrain avec des caractéristiques bien particulières en Ile-de-France et il se trouve que Meaux collait parfaitement avec ce que je voulais faire. 

Connaissiez-vous la ville avant cela ?

Oui. J’avais déjà eu l’occasion de m’y rendre pour raisons personnelles et familiales.

Fourmi est votre deuxième film en tant que réalisateur. Est-ce que la distribution, prestigieuse et particulièrement réussie, a été difficile à réunir ?

J’ai écrit le rôle de Laurent en pensant à François Damiens et cela m’a soulagé qu’il accepte. Les autres acteurs se sont laissés convaincre par le scénario. Quant à Maleaume Paquin, il venait de tourner Rémi sans famille, mais le film n’était pas encore sorti et donc je n’avais pas pu le voir. Nous l’avons sélectionné à l’issu d’un long casting.

Avez-vous déjà un troisième tournage en prévision et si oui, sur quel thème cette fois ?

Oui. Je vais travailler sur un troisième épisode des aventures du Petit Nicolas qui n’en est pour l’instant qu’au stade de projet.

 

 

 

 

Dernière modification le vendredi, 06/09/2019

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.