Roissy-en-Brie ► La police a contrôlé les deux-roues motorisés : "La prévention plus efficace que la répression"

Roissy-en-Brie ► La police a contrôlé les deux-roues motorisés : "La prévention plus efficace que la répression"

 

Une opération de contrôle de police visant les deux roues motorisés a été effectuée, mardi 7 mai, au carrefour de la N104 et du RD 361, à l’entrée de Roissy-en-Brie.

Le dispositif de police a été mis en place, mardi 7 mai, avec Pascal Courtade, directeur de cabinet du préfet de Seine-et-marne, et comprenait seize policiers. L’opération s’est déroulée de 17 à 19 heures et, au cours de celle-ci, trente-six véhicules dont vingt-sept deux roues ont été contrôlés, aboutissant à vingt-et-une infractions relevées, dont une conduite de scooter 125 cm3 avec permis de conduire annulé et refus de se soumettre au contrôle anti-stupéfiant : le conducteur a été placé immédiatement en garde à vue.

Le brigadier-chef Philippe précise : « L'opération a surtout un but pédagogique. Nous contrôlons principalement l’état des véhicules et l’équipement des conducteurs et des passagers. La prévention est plus efficace que la répression ». Dans cette optique, la préfecture de Seine et Marne, la gendarmerie et la police nationale  proposent, dans le cadre de l’opération « reprise de guidon », des stages de perfectionnement qui se dérouleront le 29 mai, pour les titulaires de permis A et A2, et le 12 juin, pour les conducteurs de grosses routières, customs et 125 cm3, au centre de formation Centaure à Réau.

Bruno, un motard contrôlé, déclare : « Je suis surpris par l’accidentologie importante et j’approuve le côté pédagogique du contrôle. Je fais tous les jours le trajet Pontault-Combault – Bobigny et retour. Je suis motard par facilité pour le trajet domicile-travail, mais je ne fais pas de slalom pour gagner quelques minutes ».

Les deux-roues
représentent 44% des accidents graves

Le constat est le suivant : le premier trimestre 2019 a connu une hausse de mortalité sur les routes de France de + 9,3%. Les motocyclistes sont les plus touchés par la hausse. Les deux-roues représentent 2% du trafic motorisé et sont victimes de 44% des accidents graves. En Seine et Marne, les deux derniers accidents mortels concernent des motards et dix-huit accidents corporels impliquant un motocycliste ou un cyclomotoriste se sont produits depuis le début de l’année.

Les causes principales sont la non-maîtrise du véhicule, sa perte de contrôle due à la vitesse ou une manœuvre dangereuse.

 

 

Dernière modification le vendredi, 07/06/2019

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Feuilleter le mensuel

Magjournal 77 - Mensuel N°25 - Avril 2020
 
 

Le mensuel n°25 : les solutions des jeux

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.