Meaux ► Le premier concours d'éloquence du collège Beaumarchais a eu lieu au musée de la Grande Guerre [Vidéo]

Meaux ► Le premier concours d'éloquence du collège Beaumarchais a eu lieu au musée de la Grande Guerre [Vidéo]

Le premier concours d’éloquence du collège Beaumarchais s’est déroulé au musée de la Grande Guerre à Meaux, mercredi 17 avril. Cinq candidats demi-finalistes ont été auditionnés par le jury.

https://youtu.be/ndDESXJgve0

Professeurs, élèves, parents d’élèves, éducateurs du service d’action éducative sociale et familiale de la Ville ont écouté attentivement les cinq candidats en lice pour la demi-finale du concours d’éloquence.

Le jury, à qui revenait la délicate tâche de désigner le vainqueur, comprenait des avocats du barreau de Meaux, un comédien, des professeurs et bien entendu le chef d’établissement.

Fanny Bonnerue, Rachel Hill et Namizata Traoré se sont tout d’abord affrontées sur la thématique du procès médiatique de Thomas Vergara contre Nabilla Benattia. Puis, Mathéo Delaruelle a défendu contre Sarah Radjef la phrase d’Antoine de Saint-Exupéry « Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve ».

Pendant que le jury délibérait pour désigner les deux finalistes, une vidéo était projetée pour montrer au public le travail de préparation mené depuis la rentrée de septembre.

La finale a opposé Namizata Traoré et Rachel Hill. Elles ont dû se battre par mots interposés sur le thème : « Pourquoi s’inscrire au concours d’éloquence ? », et convaincre les élèves de quatrième de tenter à leur tour l’aventure l’an prochain.

Namizata Traoré l’a emporté, réussissant même pendant un long moment à improviser, détachant son regard de la feuille qu’elle avait préparée.

Les deux premières ont reçu une coupe, un diplôme et des écouteurs offerts par le Conseil départemental. Les trois demi-finalistes ont reçu un diplôme et des écouteurs et les autres participants un diplôme.

Un professeur précise : "Tous pourront rajouter une ligne à leur CV et bénéficier d’une expérience irremplaçable lors d’un examen oral ou par la suite d’un entretien d’embauche".

L’an prochain, le collège entend bien étendre le rayonnement du concours en y associant d’autres établissements scolaires de la ville.

Le musée de la Grande Guerre a, quant à lui, d’ores et déjà annoncé le lancement de son propre concours pour 2020.

L’initiative de cette compétition verbale revient aux professeurs de la classe de 3e E. La mairie de Meaux, partenaire de l’événement, était représentée par Emmanuelle Vielpeau adjointe aux finances, au personnel et aux affaires sociales.

Dernière modification le mercredi, 01/05/2019

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.