Thorigny-sur-Marne ► La communauté musulmane demande un endroit réservé pour le Ramadan

La communauté musulmane a sollicité le maire de Thorigny-sur-Marne. Celle-ci souhaiterait disposer d'un lieu réservé pour la durée du Ramadan. Le point a été ajouté à l'ordre du jour du conseil municipal qui s’est tenu mardi 9 avril.

Si les principaux sujet à l'ordre du jour concernait principalement le budget de la Ville, les débats au conseil municipal ont également porté sur la demande de la communauté musulmane qui voudrait un lieu réservé le temps du Ramadan. Celui-ci aura lieu du dimanche 5 mai au mardi 4 juin. 

Le maire, Thibault Guillemet, a précisé qu’il souhaitait qu’il y ait un débat et un vote sur la question « de société ». Il a donné lecture de la lettre qui lui a été adressée : « A l’occasion du mois de Ramadan 2019… nous espérons le prêt ou la location d’une salle municipale ou d’un terrain municipal pour y implanter une tente, ou une aide pour trouver une salle ou un terrain dans le privé. Nous sommes prêts à couvrir l’intégralité des frais ».

Le groupe d’opposition « Thorigny force et avenir » a fait une déclaration commune : « Nous confirmons le respect que nous portons aux fêtes religieuses. La demande de mise à disposition d’une salle dont on nous a fait part jeudi dernier relève totalement d’une décision du maire, de sa responsabilité. Le conseil municipal a déjà voté le règlement et le tarif du prêt de salles appartenant à la Ville. Le conseil n’a donc pas à se prononcer. Nous ne nous opposons pas du tout au prêt d’une salle ». Thibault Guillemet a répondu : « Ce n’est pas parce que le maire a la responsabilité qu’il peut faire ce qu’il veut. Il est question d’engager la responsabilité collective sur un sujet qui nous concerne tous, et en tant que membres du conseil municipal, je pense que nous avons tous à nous prononcer sur la question car nous sommes représentants des Thorigniens ». Il a souligné, à l’adresse de l’opposition : « J’ai noté que vous ne vous opposiez pas, que vous étiez favorables ».

Problèmes techniques

Les prêts de salles ont été prévus pour des durées courtes, or il s’agit en l’occurrence d’un mois. De plus, le nombre de personnes participant pouvant atteindre cinquante à cent, il y a des normes de capacité et de sécurité à respecter. Elise Neuranter, du groupe « Thorigny force et avenir » a demandé : « On débat pourquoi ? Pour la location pendant un mois ou de la location pour l’exercice du culte musulman ? »

Le maire a identifié une salle pouvant convenir : le mini-club, derrière le restaurant scolaire, qui possède deux entrées-sorties, un point d’eau et des toilettes et peut accueillir une cinquantaine de personnes avec un terrain sur les bords de Marne, à la Grande Prairie, qui est équipé de toilettes publiques. Il a précisé qu’il avait contacté des propriétaires privés, mais que ceux-ci avaient refusé ou que les locaux n’étaient pas adaptés.

L’opposition n’a pas pris part au vote. Le prêt de la salle a été adopté par la majorité moins une abstention. Les représentants de la communauté musulmane, dans le public, ont remercié les élus à l’issue du conseil.

 

 

 

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Feuilleter le mensuel

Magjournal 77 - Mensuel N°25 - Avril 2020
 
 

Le mensuel n°25 : les solutions des jeux

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.