Noisiel ► Police de sécurité du quotidien : dix nouveaux policiers vont renforcer les effectifs en juin

Dix nouveaux agents de police viendront compléter les effectifs du commissariat de Noisiel à partir de juin, dans le cadre du dispositif de police de sécurité du quotidien (PSQ).  L'annonce a été faite par la préfecture de Seine-et-Marne, vendredi 8 février.

On ne saura pas si c'est à cause du coup de gueule du maire de Noisiel lancé au président de la République lors d'une rencontre avec les élus des banlieues, lundi 4 février, à Evry-Courcouronnes (Essonne), mais le commissariat aura dix policiers de plus en juin. En effet, Mathieu Viskovic avait interpellé Emmanuel Macron sur le retard de la mise en place de la PSQ dans sa commune : "Nous avions accueilli avec un grand espoir l'annonce de l'arrivée de la PSQ pour le 1er janvier 2019. Si je ne me trompe, nous sommes le 4 février. A aucun moment, l'Etat ne nous a informés d'un tel report". 

L'annonce a été faite le vendredi suivant par un communiqué du préfet. Dix agents, sortis de l'école de police au printemps, viendront compléter les cinq postes déjà créés en 2017 avant la mise en place de la PSQ à Noisiel (relire notre article). Mathieu Viskovic s'est réjoui de la nouvelle mais veut maintenir la pression : "J'attends une lettre du président. Si je n'étais pas intervenu auprès d'Emmanuel Macron, nous serions  peut-être encore en train d'attendre". Ses relances faites en décembre à Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur, sont restées lettres mortes.

 

 

 

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Feuilleter le mensuel

Magjournal 77 - Mensuel N°25 - Avril 2020
 
 

Le mensuel n°25 : les solutions des jeux

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.