Imprimer cette page

Lagny-sur-Marne ► Inondations : la Ville "dépoussière" son plan communal de sauvegarde

Afin de mieux se préparer aux inondations ou à tout autre risque naturel, la ville de Lagny-sur-Marne va mettre à jour son plan communal de sauvegarde (PCS). Le maire l’a annoncé, mardi 12 février, lors du conseil municipal. Le groupe d'opposition Lead (Lagny ensemble aujourd'hui et demain) a de nouveau reproché au maire sa gestion de la crue de la Marne, survenue début 2018.

Depuis 2010, la Ville dispose d’un PCS, un guide obligatoire puisque la commune est dotée d’un PPRN (Plan de prévention des risques naturels).

Le maire, Jean-Paul Michel, a précisé mardi soir : « Il a été appliqué avec succès au moment des inondations de janvier 2018, mais il convient de l’actualiser pour être parfaitement conforme et que l’on puisse le mettre en œuvre en cas de nouveaux risques naturels. C'est un dépoussiérage juridique ».

« On a davantage vu les élus à la télévision que sur le terrain »

Jacques-Édouard Grée, élu du groupe Lead, n’est pas du même avis : « Vous vous félicitez que le PCS de 2010 a été mis en application avec succès en 2018. Le PCS a fonctionné, mais les riverains avaient déjà les pieds dans l’eau lorsqu’ils ont été alertés et les habitants se sont d’ailleurs plaints du manque d’informations tout au long de la crue. On a davantage vu les élus à la télévision que sur le terrain ». Le groupe avait déjà reproché au maire sa gestion du sinistre lors d'un conseil de février 2018 (relire notre article).

L'élu d'opposition poursuit : « La mairie a manqué de passerelles et les habitants ont dû se débrouiller seuls, en achetant des parpaings. Avez-vous acheté des passerelles pour la prochaine fois ? ».

« Vous n’avez qu’à lire le bilan des pompiers ».

Ses propos ont fait bondir Jean-Paul Michel : « Je trouve désolant de vouloir, un an après, polémiquer sur un événement exceptionnel qui a mis dans la difficulté bon nombre de gens. La Ville s’est mobilisée, les élus de la majorité et quelques uns de la minorité sont venus aimablement nous voir. Vous n’avez qu’à lire le bilan annuel des pompiers : la Ville a été citée comme étant la mieux organisée à faire face à ce type d’événement en Seine-et-Marne ».

Un outil sous la responsabilité du maire

Le PCS rassemble l’ensemble des documents destinés à informer les habitants. Il comprend le document d’information communal sur les risques majeurs (DICRIM), le diagnostic des risques et vulnérabilités locales, l’organisation assurant la protection et le soutien de la population, ainsi que les modalités de mise en œuvre éventuelle de la réserve communale de sécurité civile.

Le maire, Jean-Paul Michel, mardi soir

Jacques-Edouard Grée, du groupe Lead

 

 

 

Publié dansVie locale