Roissy Pays de France ► Le collectif "Nous voulons des coquelicots" appelle à la mobilisation contre les pesticides

Farid Djabali (EELV), conseiller municipal délégué à l’embellissement de Mitry-Mory, souhaite voir la lutte contre le glyphosate s’intensifier en Seine-et-Marne. Vendredi 1er février, lors d'une manifestation à Fosses (Val-d'Oise), il a rappelé le combat que mène le collectif contre l’emploi généralisé des pesticides.

Alors que le gouvernement vient de renoncer à sa promesse d’interdire le glyphosate d’ici trois ans, des élus écologistes, des représentants d'associations et des habitants des communes rattachées à la Carpf (Communauté d'agglomération Roissy Pays de France) se sont rassemblés à l'appel du mouvement « Nous voulons des coquelicots », vendredi.

Farid Djbabali explique : « Comme chaque premier vendredi du mois, depuis septembre, citoyens et militants écologistes se rassemblent pour demander l’interdiction des pesticides. A cette occasion, en plus de la signature de la pétition pour dire non aux pesticides, les passants ont pu se mêler, autour d'une boisson chaude, aux discussions et échanges qui ont lieu entre tous ceux qui militent pour les circuits-courts et la relocalisation de l’économie ».

L’application du principe de précaution

Le collectif appelle à la suspension des autorisations de l’ensemble des produits présentant un risque pour l’environnement ou la santé humaine, selon le principe de précaution. A l’initiative du président Jacques Chirac, le principe avait été intégré en mars 2005 dans la constitution française, sous l’appellation Charte de l’environnement.

Les écologistes rappellent également que les agriculteurs « doivent bénéficier d’un plan d’urgence pour les accompagner dans la transition vers une agriculture moins dépendante des produits chimiques, plus rémunératrice, et plus intensive en emplois, en France comme en Europe ».

Un rassemblement à Mitry-Mory ?

Le prochain rassemblement est prévu vendredi 1er mars à Fosses, mais il pourrait y en avoir également dans le nord de la Seine-et-Marne. Le lieu n'a pas encore été fixé. Cela pourrait être à Mitry-Mory, Villeparisis ou encore Dammartin-en-Goële.

Lancée le 10 septembre, la pétition pour l’interdiction des pesticides de synthèse en France a déjà recueilli plus de 491 700 signatures.

https://nousvoulonsdescoquelicots.org/

Farid Djabali

 

 

 

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.