Thorigny-sur-Marne ► Stéphanie a racheté le salon de coiffure de sa patronne

Stéphanie a ouvert en janvier son salon de coiffure, rue Cornillot à Thorigny-sur-Marne, en rachetant le bail de son ancienne patronne. Coiffeuse, barbier et coloriste, la jeune femme compte bien relever le défi du commerce de proximité dans une commune qui peine à dynamiser son centre-ville.

Il y a un mois, Stéphanie, 23 ans, a inauguré son premier salon de coiffure à Thorigny-sur-Marne. Situé à proximité de la gare, le salon Beautiful est l’aboutissement d’un rêve de petite fille pour la jeune femme qui s’est formée au métier dès l’âge de 14 ans avant de s’installer pendant deux ans en Angleterre pour « se perfectionner dans la coiffure pour homme ». A son retour, la Seine-et-Marnaise originaire de Torcy a dirigé un salon de coiffure à Villiers-sur-Marne et elle a décidé de voler de ses propres ailes en rachetant le fond de commerce de son ancienne patronne à Thorigny.

Du haut de ses neufs ans d’expérience, Stéphanie se souvient : « La coiffure, c’est de famille. Je baigne dedans depuis toute petite. Il fallait s’y rendre chaque semaine et même le dimanche, avant d’aller à l’église ! »

Massage, esthétique et coiffure afro

La jeune femme sait ce qu’elle veut : « Je souhaite créer de l’emploi, mais je ne veux pas m’entourer d’une équipe polyvalente. Je veux qu’elle soit complémentaire, chacun avec sa spécialité. Je fais travailler un barbier, une esthéticienne, une masseuse-réflexologue et une coiffeuse afro qui propose les nattes collées, les tresses, le tissage, les rajouts et l’entretien des dreadlocks... C'est  une équipe de quatre personnes avec l’embauche d’une cinquième en perspective". En effet, Stéphanie propose un poste de coiffeuse : « Je recherche une personne motivée, passionnée, qui présente bien et surtout ayant une bonne élocution ».

Pour attirer les clients, Beautiful propose un forfait brushing à 50 euros par mois, en échange d’un brushing et d’un shampoing par semaine. Côté esthétique, le salon est équipé du système d’endermologie anti-âge et anti-cellulite LPG. La jeune chef d’entreprise a aussi réfléchi aux tarifs de ses prestations : « Je pratique des prix inférieurs d’environ 10% au marché pour que la clientèle s’habitue à moi. Je sais que je travaille bien et je ne veux pas que le prix soit un frein à la venue des clientes. Une fois qu’elles sauront comment je travaille, elles accepteront peut-être de payer plus cher si, par la suite, je viens à augmenter mes prix ».

 

 

 

 

 

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.