Croissy-Beaubourg ► Michel Gérès fait une parenthèse pour accompagner son épouse gravement malade

Michel Gérès a annoncé hier, vendredi 18 janvier, « mettre en sommeil pendant quelques jours [ses] impératifs de maire de Croissy-Beaubourg et de président du Sietrem » (Syndicat mixte pour l’enlèvement et le traitement des résidus ménagers).

Publiée sur son Facebook, sa décision est motivée par la maladie de son épouse, qui lutte contre un cancer depuis deux ans et demi. Michel Gérès explique : « Mon épouse, Francine, est désormais hospitalisée suite à son terrible cancer. Quarante-huit ans de bonheur pour en arriver à cette dramatique finalité ».

Lundi 14 janvier, même si on le sentait préoccupé, il avait tout de même participé à l’inauguration de l'espace culturel de sa commune, qui porte désormais le nom de Michel Fugain, en même temps qu'il donnait sa cérémonie des vœux à la population. Le double événement a d'ailleurs rencontré un vif succès, rassemblant pas moins de mille six cents personnes (Relire notre article).

Malgré sa grande fatigue, son épouse, en fauteuil roulant, avait tenu à assister au concert de l’artiste, venu spécialement de Corse et auquel elle voue une grande admiration.

La cérémonie des vœux du Sietrem annulée

Dans son même post, qui génère de nombreux témoignages de sympathie et de soutien, le maire a également annoncé l’annulation de la cérémonie des vœux du Sietrem, dont il est président depuis 2014. Celle-ci était prévue mercredi 30 janvier au siège social du syndicat, dans la zone industrielle de la Courtillière, à Saint-Thibault-des-Vignes.

Dans l'épreuve qu'il traverse avec ses deux enfants et cinq petits-enfants, l'équipe de Magjournal tient à l’assurer de tout son soutien.

 

 

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.