Monthyon ► Le maire a dressé un premier bilan après l'intégration de la commune dans le Pays de Meaux [Diaporama]

Le maire de Monthyon, Claude Decuypère, a présenté, vendredi 11 janvier, ses vœux à la population mais également un premier bilan de l'intégration de la commune dans la communauté d'agglomération du Pays de Meaux.

Monthyon et les trois autres communes de l'ancienne communauté de communes des Monts de la Goële (Saint-Soupplets, Forfry et Gresvres-le-Chapitre) ont intégré la CAPM le 1er janvier 2017. Claude Decuypère, le maire de Monthyon, déclare, pour rassurer les futurs communes intégrantes : "2018 a été la dernière étape de la fusion avec la CAPM. On a trouvé une structure solide, accueillante et compétente. Nous avons récupéré la compétence jeunesse et pu recruter sept nouvelles personnes". 

Jean-François Copé, le président de la CAPM, poursuit : "L'intégration s'est faite facilement dans une atmosphère positive. Notre rôle d'agglomération c'est d'accompagner et encourager les projets". Le président de la CAPM veut poursuivre le développement de l'agglomération. Il est revenu sur le groupement d'intérêt public né du partenariat entre l'agglomération de Roissy Pays de France et des communautés de communes Plaines et monts de France (CCPMF) et du Pays de l'Ourcq (CCPQ) : "Il n'y a pas un euro du Grand Paris qui nous concerne. On doit s'organiser. On aura réussi en réduisant le temps de trajet domicile - travail". Un nouveau "plan de bataille" pour l'emploi devrait être présenté en cours d'année.

Poursuivre  la modernisation de la commune

Claude Decuypère est également revenu sur ses projets pour 2019 : la poursuite de l'enfouissement des réseaux, avenue de la République, la construction d'un nouveau hangar pour protéger le matériel agricole, l'installation d'une nouvelle cuve pour le traitement des eaux usées.

Le maire de Monthyon a également annoncé l'agrandissement du centre de loisirs et de l'accueil périscolaire. Celui-ci devrait ouvrir à la rentrée de septembre et pourra accueillir quatre-vingt enfants de 3 à 11 ans. Une étude pour équiper l'école primaire de tableaux numériques vient d'être lancée.

La pharmacie devrait s'installer à côté de la maison médicale qui a accueilli, en 2018, une nutritionniste et une nouvelle infirmière.

 

 

 

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.