Noisiel ► Rénovation des quartiers, vidéoprotection, rencontres avec les habitants… la ville poursuit sa mutation   

Le maire, Mathieu Viskovic, a évoqué, samedi 12 janvier, les grands projets 2019 pour Noisiel. Pour la cérémonie des vœux, cinq cent vingt personnes étaient rassemblées au gymnase du Cosom.

La proximité reste d’actualité pour le maire, qui renouvellera ses dîners chez les habitants : « On a beaucoup glosé sur ces dîners, mais ils m’ont permis d’avoir un échange avec de nombreux Noisiéliens et surtout, dans certains cas, de régler des problèmes basiques, mais ô combien importants, tels des stationnements gênants ou des dépôts encombrants à des endroits inappropriés ».

La vidéoprotection s'étend

Après l’inauguration du Centre de supervision urbain (CSU), en mars dernier (Relire notre article), la municipalité étend la vidéoprotection : « Face à la délinquance, nous devons sans cesse nous adapter et faire preuve de pragmatisme. Il va de soi que la vidéoprotection doit être étendue. C’est tout l’objet de l’extension, actuellement en cours, dans le quartier du Bois de la Grange ». Depuis peu, deux passages piétons supplémentaires sont sécurisés par des agents municipaux près des groupes scolaires de la Ferme du Buisson et des Noyers.

Rénovation des quartiers des Deux-parcs et du Luzard

Le chantier de rénovation du quartier des Deux-parc est conduit avec la ville de Champs-sur-Marne et l’agglo. « C’est un dossier de grande envergure et nous devrions signer, cette année enfin, une convention avec l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU). Elle définira le montant que chaque partie, y compris les bailleurs, devra débourser, ainsi que celui que l’État consacrera à cette rénovation ».

Concernant le quartier du Luzard, la restructuration se poursuivra par des travaux sur le Cours des Roches, entre la gare et la place de l’horloge, place qui fera elle-même l’objet de travaux d’embellissement. Le marché du Luzard devra être provisoirement déplacé durant le chantier. Enfin, des logements succéderont à l’immeuble de la banque Casden, dont la démolition vient de commencer.

L’école Jules-Ferry sera reconstruite

La démolition de l’ancien bâtiment de l’école Jules-Ferry a eu lieu l’été dernier. « Dans peu de temps, une fois la phase d’étude et d’instruction administrative achevée, la construction de la nouvelle école commencera » a précisé le maire.

Il a également annoncé la prochaine réouverture des cinémas de la Ferme du Buisson. « Je parle sous le contrôle de Paul Miguel, président de notre intercommunalité, présent ce soir » a ajouté Mathieu Viskovic.

L'avenir du site de Nestlé en débat

Des négociations sont toujours en cours avec la direction générale de Nestlé, la ville de Torcy, la communauté d’agglomération et Epamarne. Pour le maire, le pire serait que les discussions n’aboutissent pas, qu’une friche voit le jour et que les bâtiments tombent en ruine : « Le site de la chocolaterie est remarquable et il faut donc le préserver. Je suis convaincu que ce site peut et doit être mis en valeur. Il faut en finir avec son autarcie, l’ouvrir aux Noisiéliens »

Les anciens réfectoires de la chocolaterie Menier ne sont plus accessibles au public depuis fin 2017. Pour réparer la toiture, le maire a sollicité une aide financière auprès de la Fondation du patrimoine et de Stéphane Bern : « Nous frappons à toutes les portes afin de trouver des subventions, publiques et privées, afin de préserver ce bâtiment historique ».

Coopération décentralisée

Depuis 2010, Noisiel développe un partenariat avec la commune de Bembéréké, au Bénin. Mathieu Viskovic explique : « Deux fonctionnaires de la mairie dispenseront des séances de formation dans différents domaines ».

Noisiéliens honorés

La municipalité a décerné, samedi soir, la médaille de la Ville à quatre Noisiéliens : Jean-François Charvet, principal du collège Le Luzard, Emmanuel Magnier, représentant des parents d’élèves au collège le Luzard, Li Hanh, pour son action sur l’intégration des ressortissants vietnamiens, et Georgette Ona Embo, présidente du MVBVM (Marne-la-Vallée basket Val-Maubuée). Cette dernière est montée sur scène avec l’équipe féminine élite A moins de quinze ans, championne de France 2018.

Entonné à l’unisson par les participants, l’hymne national a clôturé la cérémonie des vœux.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="97414,97412,97411"]

Georgette Ona Embo, présidente du club de basket de Marne-la-Vallée Val-Maubuée, et l'équipe féminine moins 15 ans

 

 

 

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°29 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top