Val d'Europe ► Le Département va investir 1,3 million d'euros pour le développement du territoire

Une convention intercommunale de développement de 1 383 940 euros a été signée, mardi 8 janvier, entre le département de Seine-et-Marne et Val d'Europe Agglomération. La somme allouée devrait financer de nombreux projets dans les trois prochaines années.

La contrat signé par le président du conseil départemental, Patrick Septiers, et les élus de Val d'Europe Agglomération concerne aujourd'hui un territoire qui représente sept communes et 35 000 habitants. Jean-Paul Balcou, le président de l'agglomération, indique : "Dans les prochains mois, d'autres communes vont nous rejoindre dans une logique d'élargissement et de complémentarité d'un bassin de vie et d'emploi. Il faut également rappeler le partenariat étroit entre le territoire et le Département, signataires de la convention de 1987 avec Disney".

Jean-Paul Balcou rappelle que le Val d'Europe attire chaque année plus de quarante millions de visiteurs et connaît une des plus forte dynamique démographique de l'Ile-de-France, contribuant à accueillir chaque année un Seine-et-Marnais sur dix. La population du Val d'Europe devrait doubler dans les quinze prochaines années. Selon le président de Val d'Europe agglomération, le territoire a généré plus de cinq cents millions d'euros de recettes fiscales pour le Département. Il rappelle que la Walt-Disney Company a prévu un nouveau plan d'investissement de deux milliards d'euros pour l'extension du deuxième parc. "Le soutien du Département est précieux" a insisté Jean-Paul Balcou.

Le Département veut ainsi aider les communes à réaliser un groupe scolaire, des accueils de loisirs à Chessy, Coupvray et Serris, un centre culturel à Chessy, une crèche à Coupvray et une école de danse à Bailly-Romaivilliers. Les travaux de réhabilitation de la grange et de la maison Dupré à Bailly-Romainvilliers seront financés, tout comme la place de l'Eglise à Magny-le-Hongre. "Cela représente 110 000 euros pour le futur centre de loisirs de l'école Pierre Perret" précise Philippe Descrouet, le maire de Serris.

Patrick Septiers déclare : "Le Val d'Europe est en forte croissance et créateur de richesse qui pourra être ensuite répartie sur d'autres parties du territoire qui peuvent en avoir besoin. L'objectif est que tous les Seine-et-Marnais puissent bénéficier du développement".

Le président du Département a également annoncé la mis en place d'une nouvelle politique contractuelle pour les communes de plus de deux mille habitants, à l'instar de ce qui a été fait pour les plus petites. Six cents projets ont été réalisés avec l'aide départementale.

 

 
Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.