Compans ► La vidéoprotection cette année et une crèche intercommunale en 2020

Parmi les grands projets arrêtés par la municipalité, figurent la réalisation d’une crèche intercommunale et le déploiement de la vidéoprotection dans Compans. Ils ont été annoncés aux habitants, samedi 5 janvier. Le maire, Joël Marion, n'a pas pu présider la cérémonie des vœux, samedi, absent en raison d'une maladie. C'est son premier adjoint, Patrice Malingre, qui a officié, entouré des élus et du conseil municipal des jeunes. « Joël va de mieux en mieux, mais il ne doit pas forcer sur sa voix » a-t-il précisé au public, rassemblé salle Coluche, où l'élu a annoncé les projets de la commune.

Une crèche de trente berceaux
La future crèche intercommunale sera située près de l'école Jean de La Fontaine. Le permis de construire va être déposé en mars et Patrice Malingre a confié : « Je me réjouis que la première pierre de la crèche  communautaire à Compans soit posée en novembre 2019, pour une ouverture en septembre 2020. Attendue depuis maintenant sept ans, ce sera une avancée sociale importante pour de nombreuses familles ».

La Carpf (Communauté d’agglomération Roissy Pays de France) a donné son accord pour sa réalisation sur un terrain de la commune. Elle sera gérée par Cap enfants, société spécialisée dans la gestion des crèches privées et publiques. La structure aura une capacité de trente berceaux et dix salariés. Elle développera une pédagogie autour des cinq sens, la musique et les cultures. « Les tarifs pour les familles seront identiques à ceux d’une crèche municipale, c’est-à-dire en fonction de leurs revenus, du nombre d’enfants à charge et de l’utilisation de la place » a précisé Virginie Villain, responsable commerciale chez Cap enfants.

Pour obtenir une place, les parents auront la possibilité de s’adresser à la Carpf ou à leur employeur. « Toutes les sociétés peuvent réserver une place dans une crèche privée et récupérer jusqu’à 83 % sous forme de défiscalisation. Pour une entreprise, le prix d’une place est d’environ 215 euros par mois, ce qui reste abordable, même pour une TPE » a-t-elle ajouté.

Des caméras dans le village fin février
Le projet de vidéoprotection et celui de l’installation de la police municipale (PM), rue du Calvaire, sont en cours de réalisation. Les quatorze premières caméras devraient être opérationnelles fin février. Le nouveau local de la PM sera ainsi doté de plusieurs écrans de contrôle, couvrant les endroits stratégiques de la commune. « L’enjeu sécuritaire est important et le dossier est compliqué car il nécessite des négociations techniques et géographiques. Une réunion de présentation des travaux sera prochainement organisée » précise Patrice Malingre.
Les autres projets
Les autres chantiers portent sur l’extension de la zone de développement économique du Parc, l’aménagement de la future ZAC des Deux-moulins et le démarrage de la MOUS (Maîtrise d’œuvre à caractère sociale) pour les gens du voyage. « Ce dernier projet, qui relève de la compétence communautaire, prévoit le déplacement de plusieurs propriétaires le long de la Biberonne. Tous les dossiers avancent bien et la commune va envisager l’achat des parcelles nécessaires à leur réalisation » a révélé le premier adjoint.
Une prime pour les agents municipaux
En écho à la proposition du président de la République en faveur des salariés du privé, la municipalité étudie la possibilité d'accorder une prime exceptionnelle à ses agents. « ...Afin de compenser le blocage que connaissent depuis plusieurs années les salariés de la fonction publique » a expliqué Patrice Malingre.
À l'honneur
En clôture de cérémonie, les élus ont décerné des médailles du travail à trois habitants, ainsi que la médaille d’honneur régionale, départementale et communale à Patricia Guilly, policière municipale depuis janvier 1993 et responsable de la PM à Compans.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="96996,96999,96998"]

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°44 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top