Mitry-Mory ► Un centre municipal de santé ouvrira en septembre

Le maire, Charlotte Blandiot-Faride, a annoncé lors de ses vœux aux habitants, jeudi 10 janvier, devant 550 personnes réunies à l’Atalante : « 2019 sera une année productive pour Mitry-Mory, qui réceptionnera des projets ayant mobilisé beaucoup d’énergie ». Parmi eux, figure l'ouverture d'un centre municipal de santé en septembre.

L'élue a justifié la création du centre de santé par « la défaillance de l’État à répondre au besoin d’une médecine de proximité ». Le centre sera implanté dans des locaux situés place Nelson-Mandela, à Mitry-le-Neuf. Charlotte Blandiot-Faride précise : « Après avoir travaillé sur la mise à disposition de locaux et en essayant toujours de favoriser l’accueil de médecins libéraux, nous étendrons notre champ de compétences pour y accueillir des médecins salariés ». L'ouverture d'une annexe dans le quartier des Acacias est parallèlement à l'étude.

Scolaire

Dans le cadre du programme de rénovation des écoles lancé par la Ville, et après la rénovation des écoles Anne-Claude Godeau, Émile-Zola et François-Couperin, un nouveau chantier va démarrer. « Les portes de l’école provisoire Elsa-Triolet vont s’ouvrir en septembre. Cela nous permettra d’accueillir les enfants dans les meilleures conditions, le temps de reconstruire leur école en lieu et place de l’actuelle » a indiqué le maire.

Loisirs et sports

Fin janvier, le cinéma le Concorde, entièrement rénové, va rouvrir, avec plus de confort pour les spectateurs et de nouvelles normes audio et vidéo.

Dans le domaine du sport, le stade Jules-Ladoumègue sera équipé d’un paddle-tennis et de nouveaux vestiaires extérieurs vont être inaugurés au gymnase Jean-Guimier. Dans ce dernier, l’agrandissement des locaux de la gymnastique va commencer. La programmation du réaménagement de la plaine Guy-Môquet va être finalisée afin d'y intégrer des vestiaires, tribunes, ainsi qu’un terrain de rugby.

Cadre de vie

Après l’adoption de son PLU (Plan local d’urbanisme), la Ville veut continuer à œuvrer « pour une maîtrise de son développement, en respectant l’environnement et en préservant les espaces verts, agricoles et liaisons douces ». Charlotte Blandiot-Faride l’assure : « Actant le caractère de ville à la campagne, notre PLU est définitivement offensif pour préserver notre commune ». Sous l’égide d’un chantier d’insertion, des cheminements de balade au sein du bourg vont être mis en place. De même, la ville vient d’acquérir quatre véhicules électriques, trois font partie de la flotte mutualisée pour les déplacements intra-ville, et le dernier, de type micro-benne, sera affecté à la propreté urbaine.

Mobilisations

« 2019 verra aussi la poursuite de nombreuses mobilisations. C’est connu, Mitry est une ville engagée avec une forte tradition de lutte et qui ne se laisse pas aller à la fatalité. L’histoire nous le prouve : une ville qui se bat, ce sont des habitants qui gagnent » a prévenu le maire. Elle ne désarme pas contre le CDG Express, lui préférant une liaison Paris-aéroport via la ligne 17 du Grand Paris Express, la ligne RER B « qui pourrait être améliorée et servirait également aux salariés de la plateforme, ce que ne fera pas le CDG Express».

Candidate en 2020

Sans surprise, Charlotte Blandiot-Faride a annoncé sa candidature à sa propre succession en 2020 : « La période du mi-mandat a prouvé combien l’engagement de tous a permis d’avancer tout au long de ces années. Cette énergie, je vais continuer à la mettre au service de Mitry-Mory pour conduire, aux municipales de 2020, une équipe dynamique, engagée, porteuse de valeurs fortes et d’ambitions pour notre ville ».

[gallery type="slideshow" size="large" ids="97323,97318,97319"]

 

 

 

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.