themoneytizer

Vaires-sur-Marne ► Base nautique : visite du chantier du stade pour les jeux olympiques de 2024

Le chantier du futur stade nautique olympique, à l’Ile de Loisirs de Vaires-Torcy, avance. Mardi 20 septembre, responsables et élus locaux ont visité les lieux. Ceux-ci accueilleront toutes les compétitions d’aviron et de canoë-kayak des jeux olympiques et paralympiques de 2024 et devraient être inaugurés en 2019.

Après trois ans de chantier, le stade devrait être inauguré en 2019. Les travaux auront couté 90 millions d’euros, dont 75 millions à la charge de la région Ile de France et le reste à celle de l’état. C’est le plus gros chantier de Seine-et-Marne, après le village nature de Paris-Marne-la-Vallée.

Thierry Bourgain, chargé de mission, et Julien Nemeth, chef de projet, expliquent : « il s’agit de la mise aux normes internationales de deux bassins de navigation, de la construction d’un stade d’eau vive autour de quatre rivières (une rivière de compétition de 300 mètres avec torrent, une rivière d’entrainement, un canal d’amenée, une rivière paysagère) de la construction de 15 000 m2 de bâtiments neufs et de la restauration de  5 000 m2 de bâtiments existants ».

A côté des installations purement sportives pour les compétitions, c’est toute une base de vie qu’il faut aménager : un espace hôtellerie-restauration pouvant accueillir 140 personnes, une salle de réunion-communication, un pole loisirs-nautique, un pole fitness-remise en forme. L’ensemble sera le plus grand site de pratique de canoë-kayak du monde et le comité olympique et sportif français souhaite qu’il devienne un site "emblématique des sports de nature".

La fédération Française de Kanoë-Kayak

y a transféré son siège national

Vincent Roger, conseiller régional délégué spécial aux jeux olympiques et paralympiques, a rappelé les exigences : « La Région veut des jeux sobres, respectant l’enveloppe budgétaire, des jeux irrigant tous les territoires d’Ile-de-France, par le développement du sport de loisir, des jeux léguant un héritage pérenne, sur le plan immatériel (apprentissage des langues autour de JO) et sur le plan matériel, par la création de circuits courts pour les fournitures. Par exemple, 100% des pains et produits laitiers proviendront d’Ile-de-France pour les 700 000 repas qui seront à servir ».

Isabelle Recio, maire de Vaires-sur-Marne, a indiqué que la base nautique est le seul site olympique de Seine-et-Marne. Il est implanté sur d’anciennes carrières et c’est un modèle particulièrement réussi de transformation d’un site industriel désaffecté en site ouvert au public. Il a été restructuré par le conseil régional d'Ile-de-France, qui en est maintenant propriétaire, à la fin des années 1980 et est géré par l’UCPA dans le cadre d’une délégation de service public. Le site accueille chaque année plus de 500 000 visiteurs.

[gallery type="slideshow" size="full" ids="94629,94628,94631"]

 

 

 

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Abonnez-vous à la newsletter : une revue hebdo et l’agenda chaque lundi

captcha 

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°41 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top