Villeparisis ► Education, impôts locaux, sécurité : le maire fait le bilan de son action et annonce ses projets

Exclusivité Magjournal 

Le maire de Villeparisis, Hervé Touguet, a fait un tour d’horizon de son bilan et de ses projets, dans un entretien exclusif accordé à Magjournal, mercredi 21 novembre.

Une école primaire avec douze classes modulables de maternelle et d’élémentaire devrait être construite à l’angle de la rue Alsace-Lorraine et de l’avenue du Général De Gaulle. Le projet a été voté au conseil municipal, vendredi 9 novembre. Les premiers coups de pioche devront être donnés fin 2019. Des travaux d’agrandissement ont été réalisés aux écoles Barbara et Normandie-Niemen.

Le maire est revenu sur le projet de construction d’un lycée de huit cents places qui a été annoncé par Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France : « Elle a fait le job, même s’il a fallu que je me batte. Le lycée a été raccroché à la dernière minute au plan pluriannuel d’investissement ». Il déclare : « C’est un projet nécessaire à Villeparisis. Nous sommes quand même la seule ville de Seine-et-Marne de plus de 15 000 habitants à ne pas avoir de lycée ». Les élèves habitant à Villeparisis sont actuellement scolarisés à Mitry-Mory, à Chelles ou même à Longperrier. L’établissement devrait être installé sur le terrain de la Ferme qui sera acheté par la Ville puis donné à la Région. Hervé Touguet remarque : « Le conseil municipal a voté le principe à l’unanimité ».

Un deuxième gymnase devrait être également construit à proximité. Avec le futur collège, le projet de dojo, l’actuelle piscine et le stade, le maire a voulu créer un ensemble cohérent pour l’éducation et le sport. Il note : « Si on avait voulu faire autrement, ça aurait été difficile, compte-tenu de la concentration immobilière de la ville. Où trouver deux hectares avec si peu de foncier disponible » ?

Voirie

Le maire déclare : « La future municipalité aura beaucoup de travaux de voirie à faire. Nous avons perdu deux ou trois ans avec les différents passages d’intercommunalités et transferts de compétences. Nous n’avons pas pu refaire les routes avant que les assainissements soient installés ».

Impôts

Malgré les investissements réalisés, le maire rappelle que les impôts locaux ont baissé en 2016, de 16 %, et en 2017. La dernière baisse a pu compenser le retour de la taxe sur les ordures ménagères décidé par la communauté d’agglomération. Il souligne : « Villeparisis a été l’une des villes de France qui a le plus baissé ses impôts en 2016. Cela représente entre 150 et 200 euros par foyer ».

Sécurité

La délinquance a baissé à Villeparisis en ce qui concerne les atteintes aux personnes, selon le commissariat de police. « Nous avons encore des problèmes avec les vols » remarque le maire. La ville compte dix policiers municipaux, quatre agents de voie publique et douze caméras. Hervé Touguet annonce : « Nous travaillons sur un projet de vingt-et-une caméras supplémentaires et sur un autre, plus global de soixante caméras ».

Etre maire

Pour Hervé Touguet, « être maire est une fonction, pas un métier ». Il assure : « Quand on a un métier, on est occupé. Quand on a une fonction, on est préoccupé, on ne s’arrête jamais ». L’ancien directeur général des services à la mairie de Villemomble (Seine-Saint-Denis) est connu pour travailler ses dossiers. « Je ne suis pas très soirée cocktail mais davantage sur le terrain avec les habitants » avoue-t-il. Il annonce qu'il sera candidat à sa propre succession en mars 2020.

 

 

 

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.