Chelles ► Stationnement réglementé : la zone orange sera appliquée près des écoles Jules-Verne et Curie

Le conseil municipal de Chelles a adopté, mardi 9 octobre, le passage en zone orange aux abords du nouveau groupe scolaire Jules-Verne, de la médiathèque et du centre culturel. Le dispositif devrait entrer en vigueur pour novembre.

La construction de l’école Jules-Verne, ouverte depuis la rentrée, ainsi que l’aménagement de ses abords ont été accompagnés de la création de quatre-vingts places de parking. Elles se répartiront en quarante-neuf places, dont une PMR (personne à mobilité réduite) sur le parking Jules-Verne, et en trente-et-une places, dont deux PMR, sur le parking du centre culturel.

Afin de réglementer le stationnement dans le quartier, tout en permettant une rotation journalière des véhicules compatible avec le stationnement des résidents, la municipalité a proposé de délimiter les zones qui lui sont dédiées autour des écoles Curie et Jules-Verne, de la médiathèque et du centre culturel. Celles-ci seront désormais en zone orange pour les voiries et parkings suivants :

  • Rue de la Liberté et le parking
  • Rue Buignet
  • Rue du 11 novembre
  • Parkings du centre culturel et de la médiathèque
  • Parking sur la partie latérale de la médiathèque, côté rue du Pont Saint-Martin
  • Rue du Pont Saint-Martin
  • Parking Jules-Verne
  • Rue de l’Ilette.

La Ville prévoit également d’allonger la durée de la gratuité. Actuellement fixée à une demi-heure, elle passerait à une heure sur l’ensemble de la zone orange. La durée maximale de stationnement est ainsi limitée à quatre heures, y compris l’heure gratuite. Le barème de la zone orange ira, après une heure gratuite, de 0,70 euros pour 1 heure 15, jusqu’à 2,60 euros pour quatre heures. Au-delà de cette tranche, les tarifs de stationnement se veulent dissuasifs : 15 euros pour quatre heures quinze et 30 euros pour quatre heures trente.

Pour les riverains, le montant de la redevance pour l’abonnement en zone orange sera de six euros par mois et de soixante euros pour l’année.

« Une heure gratuite, c’est un peu court »

Paul Athuil, conseiller d’opposition, a estimé qu’une heure de gratuité était trop courte lorsque l’on se rend à la médiathèque. Le maire, Brice Rabaste, a rétorqué qu’il était difficile de faire plus techniquement compte tenu du manque de places de stationnement pour les riverains :  « On a un vrai sujet sur le secteur mais, au-delà d’une heure, cela n’a plus de sens. Quelle est la bonne jauge ? »

Il poursuit : « Le stationnement est, par principe, un dossier compliqué. On aurait eu d’autres contraintes si on l’avait mis en zone bleue et, s’il avait été gratuit, on n’aurait plus de places. Les riverains, que l’on a rencontrés lors des réunions publiques, réclamaient la mise en place de la zone orange. En attendant de trouver une solution avec l’agglomération, qui gère la médiathèque, il fallait trouver à court terme une solution ».

La décision a été adoptée à l’unanimité. Les horodateurs sont en cours de livraison et le dispositif devrait être opérationnel en novembre.

Brice Rabaste, mardi soir
 

 

 

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°31 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top