Imprimer cette page

Mitry-Mory ► C'était la première fête du sport : réveil musculaire et smoothies au parc de la Roseraie

[Galerie photo]

La fête du sport s'est déroulée pour la première fois, samedi 22 septembre, à Mitry-Mory. Un réveil musculaire tout en douceur et tout en musique a été proposé dans le parc de la médiathèque, la Roseraie.

Florian de Sousa et Jimmy Valerin, tous deux éducateurs sportifs de la Ville, ont ajusté les derniers réglages de la sono dès 9 heures, tout en accueillant les premiers participants de cette matinée sportive. Sabine Lenoble est venue avec ses trois enfants et leur copine, âgés de 7 à 12 ans ; elle déclare : "J’ai appris que la ville proposait un cours de réveil musculaire à l’occasion de la fête du sport. J’ai trouvé que c’était une très bonne idée".

Le ticket sport à 20 euros

Sophie Hingant, responsable du service des sports, présentait le stand de l’Emis (Ecole municipale d’initiation sportive) où étaient distribués des tickets sport offrant une réduction de 20 euros aux jeunes Mitryens pour toute adhésion sportive. Théo, 17 ans, était venu tout spécialement retirer le sien : « Je n'avais mon ticket sport et comme les réinscriptions pour le tir à l’arc se font aujourd’hui, j'en ai profité pour venir le chercher ».

Du sport et du smoothie

Anne Bloch, responsable de la médiathèque, avait installé un petit salon de lecture dans le parc et présentait des revues sur le sport : « Pour cette première fête du sport, la médiathèque et le service des sports se sont unis pour offrir une petite rencontre familiale. C'est l’occasion de faire découvrir nos revues sportives. Après la séance de fitness, tout le monde pourra faire le plein de vitamines avec un succulent smoothie et une salade de fruits frais ».

La fête du sport est une fête nationale instaurée en 2018 pour valoriser le sport et ses bienfaits. Charlotte Blandiot-Faride, le maire, déclare : « La Ville s’est inscrite dans cette dynamique de la fête du sport en espérant qu’elle perdure comme la fête de la musique. Cependant le gouvernement annonce que 1 600 postes vont être supprimés et que le budget national du sport va être diminué de 6 % alors que l’on va accueillir les jeux olympiques. Il ne faut pas oublier que chaque champion est passé dans les mains de bénévoles associatifs et sportifs ».

 

 

 

Publié dansVie locale