Bussy-Saint-Georges ► Vendanges : les bénévoles des Coteaux de la Brosse ont fait une récolte "exceptionnelle"

[Vidéo]

Les vendanges dans le vignoble des Coteaux de la Brosse, à Bussy-Saint-Georges, ont donné une récolte "exceptionnelle", samedi 15 septembre. Le chardonnay sera utilisé pour la fabrication de vin sec ou pétillant.

Vingt bénévoles de l'association des Coteaux de la Brosse étaient, samedi, dès 8 heures du matin, à pied d'œuvre pour récolter les grappes. Seul le bruit des cisailles, du craquement des pédoncules et quelques chuchotements ont perturbé le silence qui régnait. Patricia, une bénévole, accroupie au-dessus d'un des deux mille pieds de vigne du domaine, coupait minutieusement les grappes de chardonnay et les posait délicatement dans un bac. Elle indique, dans un murmure, presque comme dans une bibliothèque : "On en fera du vin tranquille, un vin qui n'est pas pétillant". Quelques mètres plus loin, des bénévoles triaient les fruits qui annoncent une récolte exceptionnelle et on l'espère tout autant pour le cru.

Une récolte d'une tonne

Franco Panigada, le fondateur de l'association des Coteaux de la Brosse, précise : "On a planté la vigne en 2004. Aux premières vendanges, on a récolté quelques kilos. On a eu des fortunes diverses car on fait du bio et on est tributaire de la météo. Il y a deux ans, quand on a récolté cent kilos on faisait le tri pour garder les bons grains. Cette année, on regarde s'il n'y en a pas d'abîmés". Un autre bénévole a estimé la production à "facilement une tonne".

La parcelle qui s'étend sur 3 500 mètres est composée d'un tiers de pinot noir et deux tiers de chardonnay. Le raisin noir a été cueilli la semaine précédente. André Braire, qui n'a manqué aucune vendange, explique le décalage : "Il y a une partie du terrain qui est ombragée. Le pinot a mûri plus vite que le chardonnay".

Les bacs remplis ont ensuite été emmenés au chai de Bussy-Saint-Georges, situé près du pigeonnier dans le vieux village de Bussy. Les grappes ont été pressées traditionnellement et le jus a été mis dans les cuves. Les bouteilles qui en sortiront seront partagées entre Marne-et-Gondoire, propriétaire du vignoble, la Ville de Bussy-Saint-Georges où se situe le chai, et les adhérents de l'association. "Une partie de la cuvée est gardée pour voir l'évolution du vin" indique Franco.

L'association créée en 2002 a volontairement restreint la production. Le vignoble sert principalement d'outil pédagogique.

 

 

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Programme TV

L'agenda

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°27 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.