Claye-Souilly ► Une école du centre-ville et le parc Buffon fermés suite à des odeurs nauséabondes

Des écoliers ont été pris de malaises et de vomissements, vendredi 8 juin, à Claye-Souilly. Les pompiers ont fait fermer le groupe scolaire Eugène-Varlin. L’étang du parc Buffon, suspecté d’être à l’origine des malaises, est lui aussi fermé jusqu'à nouvel ordre.

Les pompiers du centre d’intervention de Claye-Souilly ont dû intervenir vendredi, en début d’après-midi. Cinq élèves de l’école élémentaire Eugène-Varlin, en plein centre-ville, ont subitement été pris de malaises et de vomissements. Par mesure de sécurité, ce sont finalement cinq classes qui ont été évacuées vers la salle Planète-Oxygène, située derrière le gymnase des Tourelles.

Des analyses confiées à la police scientifique

Les sapeurs-pompiers ont décidé de fermer l’établissement jusqu’au lundi 11 juin, le temps de procéder à des prélèvements d’air et les transmettre aux services de police scientifique à Paris. Ceux-ci devraient communiquer les résultats des analyses au début de la semaine.

De son côté, la municipalité a décidé de maintenir la scolarité des enfants dans la salle Planète-Oxygène, aux horaires du temps scolaire et périscolaire habituels, et ce jusqu’au mercredi 13 juin au soir.

L’hypothèse d’une intoxication alimentaire générale a vite été écartée. Des examens bactériologiques de l’eau potable, ainsi que des installations de gaz n’ont par ailleurs rien révélé d’anormal. Le maire, Yves Albarello, a fait inspecter la cave qui se situe sous l’école. Elle avait en effet subi des infiltrations d’eau suite aux intempéries des derniers jours ce qui, selon lui, « pourrait expliquer les odeurs amplifiées par la chaleur ».

Le parc Buffon fermé jusqu'à nouvel ordre

Dans une lettre adressée, vendredi, aux parents d’élèves de l’école élémentaire, le maire s’est montré rassurant : « Les maux de tête et vomissements ont pu être provoqués par l’inhalation d’odeurs pestilentielles. Nous avons également procédé à l’examen bactériologique de la mare qui se situe dans le parc Buffon. La pompe d’oxygénation a été changée et j’ai pris la décision de vider cette étendue d’eau et de la curer en prévention ».

Déjà, dans la matinée du mardi 5 juin, des émanations pestilentielles s'étaient répandues dans le parc et des employés municipaux avaient découvert des poissons morts flottant à la surface de l'étang. La mairie avait alors engagé, mais en vain, une recherche de pollution.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="85633,85654,85653"]

 

 

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°44 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top