×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 563
Imprimer cette page

Bussy-Saint-Georges ► La Ville aidera les jeunes à monter et financer leurs projets

Une aide de trois mille euros pour soutenir les initiatives des jeunes de Bussy-Saint-Georges a été adoptée au conseil municipal, mercredi 30 mai. Baptiste Fabry, conseiller municipal, a préparé et présenté le projet.

Un plan sur trois ans vient d'être adopté au conseil municipal, mercredi, pour aider les jeunes à monter leurs projets. Dès la rentrée de septembre, un budget "d'initiative" de 3 000 euros sera consacré pour soutenir financièrement les initiatives, lesquelles seront présentées sur une page Facebook et Instagram "Bussy Jeunes". Au préalable, une commission d'écoute composée de jeunes étudiera les dossiers et identifiera les besoins.

Aller plus loin que le Bafa et le PSC1

Baptiste Fabry, 20 ans, conseiller municipal délégué à la jeunesse, explique : "Les jeunes pourront choisir les projets qu'ils préfèrent en votant simplement sur les réseaux sociaux. Nous voulons aller plus loin que le coup de pouce que nous avons lancé cette année pour financer le Bafa et le PSC1 (Prévention secours civiques niveau 1)".

Baptiste a élaboré son projet en rencontrant les jeunes. L'étudiant en droit a d'ailleurs commencé par ses anciens camarades du lycée Maurice-Rondeau. Il explique : "Lorsque j'ai été élu en 2016, j'ai constaté que Bussy était une des villes les plus jeunes d'Ile-de-France mais que rien n'était fait de manière concrète pour eux". En effet, à Bussy-Saint-Georges, 40% de la population a moins de 25 ans. L'élu a alors initié une page du magazine municipal pour mettre en avant les jeunes dynamiques : "On en a qui ont fait un tour du monde, on a un champion olympique et pourtant rien n'avait été fait pour eux".

Point Jeunesse

L'information sera aussi renforcée par la création d'un point jeunesse. "L'emplacement sera choisi par les jeunes. Le local regroupera les offres d'emploi pour l'été, les offres d'accompagnement pour ceux qui sont déscolarisés... Nous allons faire le lien entre tout ce que proposent le Département, la Région et les jeunes" précise Baptiste Fabry.

 
 

Publié dansVie locale