Lagny-sur-Marne ► Le budget communal prévoit 11,4 millions d'investissements pour 2018

Les élus ont approuvé, jeudi 29 mars, le budget communal, à l'exception des élus d'opposition. Ce dernier prévoit 11,4 millions d'investissements nouveaux pour l'année.

Les investissements nouveaux s'élèveront à 11,4 millions. La plus grosse partie portera sur l’enfance et la jeunesse, avec 4,96 millions. Ils seront affectés à la fin des travaux d’agrandissement de l’école Fort-du-Bois pour 1,80 million, la fin de la création de l’école provisoire des Tillets pour 1,70 million, la rénovation de l’école Jean-Macé pour 370 000 euros, la création du centre de loisirs Orme-bossu pour 700 000 euros et la maison des jeunes, boulevard Charpentier, pour 110 000 euros.

La municipalité prévoit également d'injecter 1,7 million d’euros dans la qualité urbaine et le cadre de vie, soit 800 000 euros pour les voiries, 250 000 euros pour l’éclairage public, 275 000 euros pour la vidéo-protection et 250 000 euros pour la création de jardins familiaux.

«  Le budget 2018 est la continuité d’une vision politique que nous avons présentée à de multiples reprises au sein de ce conseil municipal. Elle est cohérente avec les politiques publiques menées sur la ville » a annoncé le maire, Jean-Paul Michel, avant de passer la parole à Jacques Augustin, son premier adjoint aux finances.

Réhabilitation du patrimoine

Le deuxième point le plus important (19 %) est la réhabilitation du patrimoine pour 2,43 millions. Sont concernés le bâtiment de la police municipale pour 250 000 euros, l’église Notre-Dame-des-Ardents pour 100 000 euros, la loge et l’accueil du cimetière pour 250 000 euros, la maison des associations (rue Vacheresse) pour 240 000 euros, le centre technique municipal pour 250 000 euros et le ravalement du cinéma le Cinq, salle indépendante soutenue par la Ville, pour 120 000 euros.

Création d'un pôle solidaire

Le pôle solidaire abritera la Croix-rouge française, le Secours populaire, les Restos du cœur et Une terre pour tous, une association qui a besoin d'une salle pour dispenser des cours aux réfugiés. Érigé sur un terrain avenue Raymond-Poincaré, près d'Orly Parc, acquis par l’agglomération Marne-et-Gondoire, son aménagement incombera à la Ville pour 600 000 euros. Une partie du bâtiment comprendra des logements pour accueillir temporairement deux familles roms. Sa livraison est prévue pour mi 2019.

Les équipements sportifs se poursuivent

La municipalité consacrera 11 % de ses investissements, soit 1,32 million au sport,  c'est-à-dire 239 000 euros pour les nouveaux vestiaires du stade de rugby, 900 000 euros pour la création d’un terrain de football en pelouse synthétique et 85 000 euros pour la rénovation des vestiaires du dojo, au gymnase Guy-Kappès.

« Il faut bien comprendre que nous bénéficions d’une dynamique des recettes liées à celle des aménagements. Avec un recours modéré à l’emprunt, soit 1,5 million, la Ville continue de se désendetter. Elle remboursera cette année 1,87 million du capital de la dette » a conclu Jacques Augustin. Le remboursement de la dette est ramené à 1 043 euros par habitant. L'adjoint au maire a fait remarquer qu'il était à 1 430 euros en 2012.

Impôts locaux

Les taux de la fiscalité locale restent à 21,49 % pour la taxe d’habitation et à 63,13 % pour le foncier non bâti. En revanche, la taxe foncière sur le bâti diminue. Elle passe de 29,82 % en 2017 à 29,52 % cette année. « Conformément à ce que nous avions annoncé lors du Rob (Rapport d’orientation budgétaire), il y a, pour la troisième année consécutive, une petite diminution sur le foncier bâti » a confirmé Jean-Paul Michel.

« Vous préférez attendre les élections de 2020 »

« Ce sont de fausses diminutions techniques et nous voterons contre parce qu’on vous demande une vraie baisse des impôts » est intervenu Jacques-Edouard Grée, porte-parole du groupe d’opposition Lead (Lagny ensemble aujourd’hui et demain). Il ajoute : « Plutôt que de dégager des excédents et faire des réserves sur le dos des Latignaciens, vous pourriez très bien baisser les impôts. Mais vous ne le ferez pas maintenant. Vous préférez attendre le budget 2019 ou même celui de 2020, juste avant les élections ».

Marielle Poquet-Helfer, du groupe d’opposition Objectif Lagny, regrette pour sa part que « les Latignaciens soient taxés de manière aberrante ». Elle pointe « un manque de places de stationnement, l’étouffement des commerces de proximité, le désinvestissement des associations locales par manque d’écoute et de considération, l’urbanisation excessive sans modélisation des voies de circulation ».

Jacques-Edouard Grée.

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Abonnez-vous à la newsletter : une revue hebdo et l’agenda chaque lundi

captcha 

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°41 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top