×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 563
Imprimer cette page

Charny ► La pharmacienne, Marie Thébault-Tartaglia, part à la retraite

Figure de la pharmacie de Charny, Marie Thébault-Tartaglia, part à la retraite après 29 ans de bons et loyaux services auprès de la population.

Les habitants ont été conviés à la réception donnée pour le départ de la pharmacienne, à la salle polyvalente, samedi 31 mars. Xavier Ferreira, le maire, a déclaré : « Il est important qu’un village comme Charny conserve sa pharmacie, ses commerces de proximité, ses services à la personne. Bientôt un pôle médical verra le jour, avec plusieurs praticiens. Charny s’agrandit, mais tout en veillant à la qualité de vie de ses habitants ».

Une dernière fois derrière son officine, vendredi, Marie confiait : "Vingt-neuf ans d’activité marquent une vie. Toutes ces années n’ont donné beaucoup de plaisir à travailler auprès des habitants de Charny. Je suis cependant heureuse de commencer ma troisième vie, pour faire ce que je n’ai pas pu faire avant. J’aime beaucoup l’histoire, le sport, en l’occurrence la gym tonic que je pratique deux fois par semaine, et je vais prendre un peu de temps pour moi. En ce moment j’apprends le Grec".

La pharmacie est reprise par Tiffanie de Lavière, originaire de Bourgogne. Celle-ci indique : "Je suis originaire de Dijon et je suis montée à Paris avec mon conjoint qui avait son travail en région parisienne. Nous habitons à Bussy-Saint-Georges. Pourquoi avoir choisi Charny ? C’est tout un ensemble qui m’a décidée. D'abord, le coup de cœur pour le village ; puis avec l'ancienne pharmacienne, il y a eu une bonne entente. L'ensemble correspondait à un univers dans lequel j’avais envie de travailler... la proximité avec les habitants, une petite pharmacie locale qui permet de prendre du temps pour donner des conseils et soigner les petits bobos. Je suis une pharmacienne puriste qui aime faire partie de la vie d’un village, peut-être dû à mon origine provinciale".

 

Le maire entouré de Tiffany de Lavière (à gauche) et Marie Thébault-Tartaglia

Publié dansVie locale