Noisiel ► La vidéo-protection aidera à "mieux lutter contre la délinquance" : inauguration

Le nouveau centre de supervision urbain (CSU) de Noisiel a été inauguré, samedi 24 mars, dans les locaux de la police municipale, place Gaston-Defferre. La municipalité a placé la lutte contre l’insécurité et la prévention de la délinquance "en tête de ses priorités".

Le nouveau CSU est équipé de 38 caméras, soit onze installées dans le quartier du Luzard, quinze dans le parking du Cosom et douze dans le bâtiment de la police municipale. Toutes sont pourvues de la technologie 4K et reliées au CSU. Opérationnelles 24 heures sur 24, elles permettent de visionner en temps réel ou en différé les images enregistrées dans les quartiers les plus sensibles de la ville. Les enregistrements sont conservés quinze jours. « Les caméras surveillent l’espace urbain et accélèrent l’élucidation des affaires judiciaires car notre ville subit depuis de nombreuses années une situation sécuritaire préoccupante » a reconnu le maire, Mathieu Viskovic.

Sur les onze caméras déployées dans le quartier du Luzard, neuf disposent d'une vision à 360 degrés. Une caméra est particulièrement dédiée à la vidéo-verbalisation des véhicules qui empruntent l'allée Jean-Paul-Sartre en sens interdit.

Le maire, Mathieu Viskovic, a annoncé : « Notre ville a développé un vaste dispositif de vidéo-protection qui a nécessité un investissement de 480 000 euros, dont 100 288 euros financés par le Conseil départemental ».

Éradiquer le trafic de drogue

Il s’agit d’une première phase puisque la commune envisage « si ses finances le permettent » d’élargir ensuite le dispositif à d’autres quartiers, dont ceux du bois de la Grange et des Deux-parcs. Les quartiers sont connus pour être des points de vente de stupéfiants, avec celui du Luzard qui, selon le maire, « est l’un des plus importants de Seine-et-Marne ».

La municipalité va engager cette année quatre agents supplémentaires afin de constituer une brigade de soirée qui opérera jusqu’à 1 heure du matin. Elle sera composée de six hommes, qui travailleront de concert avec la police nationale.

« La vidéo-protection, c’est aussi la prévention »

Christophe Chevalier, le chef de la police municipale, a présenté le CSU aux visiteurs : « La vidéo-protection, c’est aussi la prévention. Le rôle de l’opérateur est important car il doit faire preuve de discernement avant d’envoyer des effectifs sur le terrain. Si on a des problèmes de motos dans l’allée des Bois, des rassemblements suspects, on peut les voir ici. Nous avons d’ailleurs pu élucider récemment une affaire de vol de portable et d’effraction d’un véhicule ».

Des policiers supplémentaires en 2019

La candidature de la Ville au dispositif PSQ (police de sécurité du quotidien), mis en place par le gouvernement fin 2017, a été retenue par le Ministre de l’intérieur. En janvier 2019, dix à vingt nouveaux agents de la police nationale devraient ainsi venir soutenir les effectifs du commissariat.

Noisiel compte seize policiers municipaux armés, trois ASVP (agent de surveillance de la voie publique) et une secrétaire. Trois opérateurs sont en cours de recrutement pour le CSU. « En investissant pour le développement de la vidéo-protection et l’augmentation des effectifs de la police municipale, nous essayons de faire de Noisiel une ville plus sûre pour ses habitants » a conclu Mathieu Viskovic.

Avant la cérémonie, le maire a demandé une minute de silence pour les quatre personnes tuées et les seize autres blessées dans l’attentat terroriste survenu la veille, à Trèbes (Aude),  saluant « le courage absolu » de l'officier de gendarmerie, Arnaud Beltrame.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="78079,78077,78082"]

 

 

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Feuilleter le mensuel

Magjournal 77 - Mensuel N°25 - Avril 2020
 
 

Le mensuel n°25 : les solutions des jeux

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.