×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 563

Thorigny-sur-Marne ► La Ville va acheter un local pour y installer le nouveau bureau de poste

Le conseil municipal de Thorigny-sur-Marne a examiné, jeudi 15 mars, le rapport d’orientation budgétaire de la ville. Parmi les décisions prises, figure celle d'acquérir un local pour y installer le nouveau bureau de poste.

‌En 2016, la municipalité avait organisé une consultation auprès des habitants qui a révélé que ces derniers étaient très attachés à leur bureau de poste. Cependant les travaux de réhabilitation du bâtiment, ainsi que sa mise aux normes pour les PMR (personnes à mobilité réduite), auraient coûté trop cher et il avait alors été décidé de le transférer dans un autre local du centre-ville.

Le bureau de poste restera à Thorigny

De son côté, la Poste s’est engagée à rester sur la commune si celle-ci continuait d’accueillir de nouveaux habitants. Au conseil, jeudi soir, les élus ont autorisé à l’unanimité le maire à accomplir les démarches pour acquérir un local situé 3 rue Gambetta (ex-agence de la BNP). « Le propriétaire a accepté de vendre son local de 131 m² et trois parking au prix de l’estimation des Domaines, soit 180 000 euros » a indiqué le maire, Thibaud Guillemet.

L’ancien bâtiment de la Poste est chargé d’histoire puisque, avant elle, il avait accueilli la mairie. Au cœur de la ville et proche du centre culturel du Moustier, il sera rénové et remis aux normes par la municipalité pour être ensuite affecté à des activités associatives.

Pas d’augmentation de la fiscalité locale

Thibaud Guillemet a également précisé, jeudi soir, que les principales orientations budgétaires 2018 porteront sur une « évolution maîtrisée des dépenses de fonctionnement, l’absence d’augmentation des taux d’impôts locaux pour la huitième année consécutive, le maintien des politiques tarifaires sociale et la stabilité de l’autofinancement »,  soit 328 000 euros. L’encours total de la dette se chiffre à 6,33 millions d’euros, soit 662 euros par habitant. « La moyenne de la strate pour une ville comme la nôtre est de 862 euros. Le recours à l’emprunt sera réalisé le plus tard possible dans l’année, de manière à ne pas augmenter inutilement les dépenses » a poursuivi le maire.

Poursuivre les investissements d’équipements

La capacité d’investissement de la commune s’élève à 3,76 millions d’euros. Outre, sa politique d’acquisition foncière, elle entend poursuivre sa politique de construction de nouveaux équipements, dont la seconde tranche du parc des sports et la redynamisation du centre-ville. Cette dernière passera par l’aménagement de la circulation et du stationnement, l’implantation d’activités, comme les services publics locaux, un cabinet médical et des commerces de proximité. Sur les logements sociaux, le maire a rappelé que le ratio de la commune était de 23 % : « Il ne nous manque plus que 2 %  d’efforts pour être conforme à la loi ».

Élection d’un nouvel adjoint

En début de séance, le conseil a procédé à l’élection d’un nouvel adjoint. En effet, suite à la démission de Catherine Marchon, le poste de sixième adjoint au maire était resté vacant. La majorité municipale a proposé la candidature de Raphaël Conceicao, tandis que l’opposition avançait celle de Nebosja Majic. Sans surprise, c’est le premier candidat qui a été élu avec 22 voix, contre 6 pour le second. Raphaël Conceicao aura la citoyenneté et les loisirs de la jeunesse comme délégations.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="77099,77097"]

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.