Courtry ► Salon des femmes entrepreneurs : elle réalise des robes de mariée ou du soir, sur mesure

Pascale Pajoul, 48 ans, styliste et modéliste chelloise, exposait quelques unes de ses créations au salon Entreprendre au féminin qui a eu lieu, samedi 12 et dimanche 13 mai, espace Robert-Jacobsen, à Courtry.

A 14 ans, Pascale Pajoul ne trouvait pas de vêtements qui lui correspondaient. A 17 ans, elle a découvert le monde de la mode et de la création en devenant mannequin, mais c’est à 23 ans que l’aventure a commencé sérieusement lorsqu'une amie lui a demandé de confectionner sa robe de mariée. De fil en aiguille, Pascale s’est spécialisée dans les robes de mariage, du soir et pour différents événements. Elle a fini par ouvrir son propre atelier en 2010.

« Une robe doit correspondre

à la femme qui la porte »

Dans son atelier, rue du Docteur-Johannet, près du magasin Les halles-Auchan, à Chelles, Pascale réalise tout de A à Z. Quand on lui demande ce qui la différencie de ses concurrents, elle déclare : « Je fais plutôt dans la fluidité. Je regarde le corps de ma cliente et je m’efforce de la mettre en valeur. Le détail sera peut-être sur la poitrine, le dos… J’habille aussi les mamans des mariées et, quand je les vois repartir avec le sourire et parfois des larmes de joie dans les yeux, je suis comblée ».

Lors du premier contact, Pascale va esquisser un croquis et le soumettre à sa cliente. Viennent ensuite le choix du tissu et du coloris, la prise des mesures. Après la confection d’un patron, Pascale effectuera plusieurs essayages pour finaliser une toilette personnalisée. « La matière, il faut aussi la respecter. Je travaille avec des tissus de fin de collection des maisons de haute couture, comme celui-ci d’un tailleur Chanel vintage qui a plusieurs années et que je remets au goût du jour. C’est un plus pour ma cliente car elle bénéficiera toujours d’un tissu de grande qualité » ajoute-elle. Ses tarifs commencent à partir de 1 600 euros pour une robe longue, unique et sur mesure. La styliste chelloise travaille en ce moment sur sa nouvelle ligne qui va bientôt sortir.

Savoir-faire et faire savoir

Le salon à Courtry, ce week-end, était organisé par la Ville, en partenariat avec GESC (Germaine et ses copines), association de femmes entrepreneurs créée fin 2015 par deux sœurs, Meggie et Mélanie Garcelon. Elle regroupe une cinquantaine de membres. Meggie fait de la dorure sur bois et Mélanie est tapissière-décoratrice. Leur atelier est basé rue Jacques-Schlosser, à Chelles. « Les trois premiers salons se sont tenus à Chelles. Cette année, nous avons choisi Courtry car la commune fait partie de la communauté d’agglomération Paris-Vallée de la Marne et nous souhaitons exporter nos savoir-faire » commente Meggie.

La jeune femme ajoute : « Nous n’avons rien contre nos homologues masculins. Même si l’artisanat est bien souvent un monde d’hommes, nous voulons simplement faire connaître de nouveaux métiers, réhabiliter certaines professions auprès du public et, bien sûr, transmettre les savoir-faire avec notre sensibilité féminine ».

Germaine et ses copines (GESC)

[gallery type="slideshow" size="large" ids="82276,82274,82271,82275,82273,82272"]

 

 

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°35 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top