‌Mitry-Mory ► La Ville prévoit d'investir 10,5 millions en 2018

Cette année, la Ville de Mitry-Mory investira 10,5 millions d’euros. Le maire, Charlotte Blandiot-Faride, veut "garder le cap" sur les engagements fixés en 2014, ainsi qu'elle l'a indiqué mardi 13 mars, lors du conseil unicipal.

Les investissements à Mitry seront dédiés aux projets que la mairie avait prévus, "fidèle à ses engagements". Ainsi, pas moins de 10,5 millions d'euros seront répartis entre la construction de l’Atalante (le futur espace culturel) (2,58 millions d’euros), l’extension et la réhabilitation de l’école Anne-Claude Godeau (1,86 million d’euros), la poursuite de l’extension de l’école François Couperin (485 000 euros), les équipements sportifs (400 000 euros), la réhabilitation du cinéma Concorde (740 000 euros) et la sécurisation des écoles (barrières, alarmes, visiophones) pour 175 000 euros.

 

La mise en œuvre de l’agenda d’accessibilité programmée est budgétée à hauteur de 180 000 euros. La voirie, les trottoirs et liaisons douces, l’éclairage public et l’enfouissement des réseaux sont chiffrés à 1,40 million. La réhabilitation du parc Corbrion coûtera 180 000 euros, les études d’aménagement et développement économique 225 000 euros, l’isolation thermique des bâtiments communaux 150 000 euros, l’extension du cimetière de Mitry-le-Neuf 200 000 euros. La municipalité injectera par ailleurs 45 000 euros pour soutenir le commerce local. La prévision n’a pas manqué de soulever la réaction d’un habitant qui, lorsque le maire a donné la parole à la salle, a évoqué « les fermetures des commerces en centre-ville qui lui donnaient le tournis ». Laure Greuzat, adjointe au maire pour l’économie, l'emploi et les commerces, a indiqué que le Fisac (Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce) avait été sollicité, mais que les Mitryens devaient parallèlement soutenir les petits commerces en y faisant leurs courses.

Enfin, pour améliorer la qualité du service public, la Ville investira 250 000 euros dans la modernisation informatique, 150 000 euros dans les travaux en régie (réalisés par les services techniques), 150 000 euros pour renouveler le parc automobile et 300 000 euros dans des acquisitions immobilières.

 Contenir l’évolution des dépenses

« C’est le onzième budget consécutif réalisé sans augmentation de la pression fiscale de la commune » rappelle le maire. L’encours de dette s’élève à 9 %. « Cela veut dire qu’il nous faudrait 6,7 années pour rembourser la totalité des emprunts souscrits par la Ville pour construite une école, l’Atalante, faire des routes ; alors que le seuil fixé par la loi est de l’ordre de douze années » poursuit Charlotte Blandiot-Faride

La Ville emploie 555 agents et veut contenir l’évolution de ses dépenses de personnel sous la barre de 2 %. Au compte administratif prévisionnel 2017, elles s’élèvent à 23,49 millions d’euros. La prochaine ouverture de l’Atalante créera cinq postes.

Le maire déplore la baisse de la DGF (dotation globale de fonctionnement), soit 256 000 euros en 2017 contre 2,7 millions d’euros en 2013, et s’inquiète de la réforme de la taxe d’habitation : « Une exonération qu’on dit intégralement compensée en 2018, mais sans aucune garantie de maintien dans le temps ».

L’opposition dénonce un manque de vision sur l’avenir
Laurent Prugneau, conseiller UDI, objecte que « si l’Atalante est l’élément structurant d’une politique culturelle, il n’est pas celui d’une ville » Il compare les 150 000 euros de travaux prévus pour les 52 bâtiments municipaux avec les 40 millions du budget. De même, l'élu regrette « qu’aucun travail préparatoire ne soit engagé sur la politique du territoire », tout en rappelant « qu'il doit s’articuler autour de Gonesse et son triangle, Jossigny et Serris avec l’extension de Disney, le passage à 100 millions de passagers sur la plateforme aéroportuaire, la métropole avec Tremblay-en-France, Aulnay-sous-Bois et Villepinte et, enfin, Meaux et Lizy-sur-Ourcq avec le groupement d’intérêt public qui a été approuvé ».

Il ajoute : « Mitry a le plus gros potentiel fiscal des villes de plus de 10 000 habitants de la Carpf et donc la plus riche. Vous devriez en faire profiter la population. Ce n'est tristement pas le cas et nous n'oublions pas plus 10 % sur la taxe foncière et toujours zéro euro dans une politique de lutte contre l'insécurité, avec une police municipale et de la vidéosurveillance ».

Le rapport d’orientation budgétaire de Mitry-Mory a été soumis aux élus, mardi 13 mars, devant une cinquantaine d’habitants réunis salle Jean-Vilar. Il vise à dresser les perspectives 2018 et constitue une étape obligatoire avant le vote du budget de la commune, en avril.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="76906,76907,76905"]

 

 

 

 

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Programme TV

L'agenda

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°27 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.