Lagny-sur-Marne ► Conseil municipal : un élu d’opposition a démissionné

Thierry Warin, qui siégeait depuis octobre 2016 comme membre du groupe d'opposition Objectif Lagny, a décidé de quitter le conseil municipal de Lagny-sur-Marne. Le maire a reçu sa lettre de démission mardi 20 février.

« Dans sa lettre, Thierry Warin invoque des raisons professionnelles » a précisé Jean-Paul Michel, le maire de Lagny.

La chaise du conseiller d'opposition était restée vide lors de la dernière séance, mardi 15 février, une absence qui n’avait d'ailleurs pas manqué d’inquiéter le maire. « Il va bien, ce n’est pas son anniversaire ? » avait-il lancé, un tantinet ironique à l'adresse des membres de son groupe. Alain Gadan lui avait alors répondu « qu’il allait bien ». sans donner plus de précision. Pour autant, l’absent n’avait pas laissé de pouvoir, ce qui laissait augurer d'éventuelles tensions au sein du groupe.

Déjà absent lors du précédent conseil

Sa chaise était également restée vide au conseil du 12 décembre même si, cette fois, il avait transmis son pouvoir à Alain Gadan. « Ce n’est pas vraiment une surprise, la rumeur courait depuis plusieurs semaines » a confié à Magjournal, un élu, qui a souhaité garder l’anonymat.

Un nouveau conseiller devrait lui succéder lors de la prochaine séance, qui aura lieu mardi 13 mars. A Lagny, l’opposition se compose de sept conseillers : cinq dans le groupe Objectif Lagny et deux dans le groupe Lead (Lagny ensemble aujourd’hui et demain). Cette dernière formation est née en juillet 2017 suite à un schisme avec Objectif Lagny.

Des démissions fréquentes

La vie au sein du groupe Objectif Lagny est loin d'être un long fleuve tranquille. La formation avait été créée en 1988 par Patrice Pagny, maire de Lagny de 1995 à 2012, avant qu’il ne passe la main à Sylvie Bonnin. Celle-ci, battue aux élections de mars 2014, avait finalement quitté son siège de conseillère en décembre 2015. Sa démission avait été suivie par celle d’autres conseillers, nécessitant de fréquents renouvellement dans l'équipe. La rotation a pour effet d'agacer le maire, qui ne manque pas de l'exprimer au fil des conseils quand les tensions entre opposition et majorité deviennent un peu vives : « Quand allez-vous enfin réussir à vous mettre d'accord ? ».

 
 

 

 

Publié dansVie locale

Ils adhèrent

ilsadherent2

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Météo

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°55 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top