Claye-Souilly ► Michel Drucker s’est confié au public de l'espace Malraux

Le célèbre animateur de télévision, Michel Drucker, a installé, vendredi 16 février, son canapé rouge à l'espace André-Malraux, à Claye-Souilly. Il entendait ainsi partager avec le public cinquante-trois ans de souvenirs de sa carrière.

A 76 ans, l'animateur de Vivement dimanche est toujours aussi souriant et fringant. « Après toute une vie passée dans les studios parisiens, j’avais envie de parcourir les provinces pour vous rencontrer... Vous me voyez depuis plus de cinquante ans derrière votre téléviseur. A mon tour, maintenant, de vous voir ! » a-t-il lancé, à peine entré sur scène.

Confidences sur scène

Il poursuit, comme pour s'excuser d’être là : « Je ne suis ni humoriste, ni comédien, ni imitateur. Je souhaite simplement me confier à vous, comme si nous prenions un café ensemble ». Mission réussie pour celui qui a été l’animateur préféré des Français et qui, tout au long de la soirée, a su tour à tour étonner, émouvoir et faire rire son public.

Il a ainsi livré aux 280 spectateurs les plus grandes anecdotes de sa carrière, évoquant pêle-mêle sa complicité avec son ami Johnny Hallyday, les mimiques vocales de Valéry Giscard d’Estaing (président de la République, de 1974 à 1981), ou encore l’attitude déplacée de Serge Gainsbourg face à Whitney Houston, la star américaine.

Confidences en coulisses

Après le one-man-show, Sandy, une Clayoise de 43 ans, a pu rencontrer Michel Drucker en coulisses. Elle confie : « L’écouter parler m’a donné la chair de poule, surtout quand ça concernait Johnny. Je connais Michel Drucker depuis que je suis gamine et c’est un vrai bonheur pour moi d’avoir pu le voir en chair et en os ». L'avis était totalement partagé par Stéphane, 45 ans, son époux. « Michel Drucker, c’est toute notre jeunesse. C’est l’émission Champs Elysées que nous regardions, chaque samedi soir, avec nos parents ».

Et que pense Michel Drucker de son public ? « Vous êtes tous formidables, merci pour tout et, comme le chantait Barbara : Ma plus grande histoire d’amour c’est vous ! » glisse-t-il, avant de lancer un baiser vers la salle.

 

 

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

La newsletter : s'abonner

captcha 

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°42 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top