Saint-Thibault-des-Vignes ► Les compagnons au CFA : 25 ans d'excellence dans les métiers du bâtiment

[Galerie photo]

Les compagnons des métiers du bâtiment ont fêté, vendredi 26 janvier, les 25 ans de leur centre de formation, situé rue de Guermantes, à Saint-Thibault-des-Vignes.

La FCMB (Fédération compagnonnique des métiers du bâtiment) a ouvert en 1992 un CFA (Centre de formation d’apprentis) à Saint-Thibault, dans l’ancienne ferme Saint-Germain des Noyers. Les compagnons du tour de France ont alors à cœur de transmettre leur savoir-faire aux jeunes dans des métiers comme ceux de menuisier, charpentier, tailleur de pierre, couvreur, zingueur, maçon, plombier, peintre ; d’autant que le travail manuel doit être encouragé, réhabilité et valorisé.

René Rousseau, 87 ans, président national des compagnons du tour de France de 1975 à 1989, a raconté comment il avait trouvé, en passant devant, le terrain sur lequel est érigé le CFA. Aujourd’hui, le centre compte 220 apprentis et l’hébergement en internat est possible.

« L'école a failli ne pas exister »

Sinclair Vouriot, le maire de Saint-Thibault, a confié que l’école avait failli ne pas voir le jour : « Eparmane avait un beau projet : celui de faire passer la départementale au milieu de la ferme, mais la commune a refusé et a toujours été à vos côtés.  Aujourd’hui, le succès est là. C’est l’école de la vie, du travail et de l’œuvre bien accomplie ». Le maire a rappelé que le centre était également un facteur d’insertion sociale : « Il y a actuellement deux jeunes de la communauté des gens du voyage qui sont en apprentissage ici ».

« Quand on est compagnon, on l’est à vie »

William Mazet, 45 ans, président de la FCMB d’Ile-de-France, présidait la cérémonie. Il est compagnon couvreur, réside à Coutevroult et travaille dans une entreprise de couverture à Yerres (Essonne). « Quand les jeunes de moins de 26 ans ont obtenu leurs CAP et BP, ils ont la possibilité de partir sur le tour de France, de voyager pour  continuer à se former. Sur les chantiers, je forme des apprentis ou des stagiaires qui sont en alternance avec le chantier et le centre. Une fois qu’ils seront adoptés, ils seront compagnons à vie » explique-t-il. Des mini-stages sont également organisés au CFA afin de permettre aux jeunes de s’initier au travers de travaux pratiques dans les différents métiers du bâtiment, comme les stages en entreprise dans le cadre d’une convention avec le collège.

Métier, voyage et transmission

En novembre 2010, le compagnonnage a été inscrit sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco en tant que « réseau de transmission des savoirs et des identités par le métier ».

William Mazet renchérit : « Depuis toujours, à travers son histoire, le compagnonnage a été le garant de l’excellence et du savoir-faire. Aujourd’hui, il est tourné vers l’avenir. N’oublions pas que les cathédrales et la tour Eiffel étaient des projets avant-gardistes. A travers le nouveau projet associatif Cap 2020, adopté par tous les compagnons de France, les valeurs du compagnonnage sont réaffirmées ».

Journées portes ouvertes en mars

Des journées portes ouvertes auront lieu vendredi 23 et samedi 24 mars, de 9 à 17 heures. Elles permettront aux visiteurs de rencontrer les formateurs et les apprentis du centre autour de leurs projets et réalisations, mais aussi de se renseigner sur les offres de formation et de retirer un dossier de pré-inscription.

www.compagnons.org

 

 

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°29 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top