Villeparisis ► Concert des familles : parents et enfants se sont bien accordés

[galerie photo]

Ils sont père et fils, mère et fille, frère et sœur, mais musiciens avant tout. Tous ont joué au concert des familles, mardi 23 janvier, à la Maison pour tous à Villeparisis.

Les petits virtuoses du conservatoire de Villeparisis et leurs parents n’ont pas manqué de démontrer, lors du rendez-vous devenu traditionnel, que le talent n’attend pas le nombre des années.

Hit the road Villepa !

Qu'ils soient débutants ou confirmés, les musiciens étaient animés par le même plaisir de jouer ensemble. Le show a commencé par la reprise du tube « Hit the road Jack » interprété par Mona, Souad avec leur papa, repris en cœur par le public conquis.

La famille et la musique allaient ainsi de concert, mardi. C'était surtout le résultat d'un travail de coordination, parfois par toujours simple quand on est membres d'une même famille. Pour Fabio, 52 ans, venu avec sa femme et leurs cinq enfants interpréter un titre de Led Zeppelin, les mises au point ont été éprouvantes. Il confie : « Les répétitions demandent du travail et beaucoup, beaucoup de patience... » Pour lui, l'initiative désormais annuelle apporte malgré tout un impact positif : « Je trouve cela sympa qu’on puisse s’ouvrir aux musiques autres que classiques, le temps d'une soirée dans un esprit familial ». En effet, les enfants y voient la manière de montrer à leurs parents les progrès accomplis, tandis que les parents ont la possibilité de partager "un truc" avec leur progéniture.

Les jumelles Lisa et Sérine, âgés de 11 ans, n'ont pas manqué elles non plus de surprendre par leur reprise du morceau "Masques" , à la guitare et au piano sous le regard admiratif de leur professeur, Bernard Jaouen. Celui-ci déclare : "Elles ont beaucoup travaillé afin de présenter un morceau de qualité. Elles peuvent être fières".

Des adaptations pour faciliter la pratique

Un répertoire aussi complet que varié demande parfois des aménagements pour les plus jeunes. Laure Strahm, la directrice du conservatoire de Villeparisis, précise : « Des adaptations ont été réalisées afin que chaque artiste puisse profiter pleinement de son art tant au niveau de l’instrument ou des compositions que l’on se doit de modifier ou même parfois réécrire. Le plus jeune artiste est âgé de 6 ans ».

Chacun a pu participer au concert, peu importait ses connaissances ou ses possibilités. Karine Crossay-Fourni, professeur de flûte traversière, souligne : « L’idée plait aux familles et aux élèves. Les parents peuvent se rendre compte de la progression de leurs enfants au fil des années ». La sixième édition annonce déjà la prochaine. La directrice du conservatoire affirme : « Il y a un renouveau tout en gardant les habitués. Beaucoup jouent pour la première fois, petits ou grands, et j’ai déjà d’excellents retours pour l’an prochain, c’est encourageant ».

Un moment de partage

Encourager la pratique musicale n’est pas la seule motivation qui émane du projet. Celui-ci apporte une promesse bien plus forte, selon Karine Crossay-Fourni : « Les enfants et leurs parents peuvent partager un moment bien à eux, en dehors d’un quotidien où tout va vite. Là ils peuvent partager en toute plénitude et en musique ». Le public n’a pas manqué de montrer son enthousiasme durant la soirée.

 

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°37 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top