Bussy-Saint-Georges ► Santé, éducation, loisirs, économie : les quatre grands projets du maire

[Galerie photo]

Pour Yann Dubosc, 2018 sera l’année de la stabilité. Le maire de Bussy-Saint-Georges l’explique par la baisse d’impôts cumulée de onze millions d’euros. Il a annoncé, jeudi 18 janvier, que le redressement des finances de la Ville permettra de financer quatre grands projets qui démarreront en 2019.

Un pôle santé

Il regroupera des médecins généralistes et spécialistes installés en pied d’immeuble. Sont également prévus un établissement de convalescence, un médical-center avec de l’imagerie médicale, un centre de réadaptation pour personnes handicapées, ainsi qu’un établissement pour enfants autistes, en concertation avec l’IME et les associations buxangeorgiennes.

L'école internationale

La commune va passer à la semaine de quatre jours. Des tableaux numériques équiperont les écoles pour 200 000 euros par an sur trois ans. 2018 verra le lancement du groupe scolaire 10 dans le Sycomore. Il accueillera les élèves dans seize classes à compter de la rentrée 2019. « Un nouveau collège devrait voir le jour sur un terrain de l’autre côté du gymnase d’ici 2019 » a promis Jean-Jacques Barbaux, président du Département. La décision fait suite à la fermeture depuis la Toussaint du collège Claude-Monet pour raisons de sécurité.

Une école axée sur les langues internationales au sein du quartier Sycomore reste l’un des projets phares de Yann Dubosc. « Le primaire et le collège seront engagés avec le gestionnaire Lemon, qui fait converger les méthodes de l’éducation et celles, plus innovantes, de la bienfaisance » précise le maire

Un pôle ludique en entrée de ville

Conçu avec Eparmarne, le projet intégrera plusieurs activités, parmi lesquelles une zone de karting électrique, un simulateur de chute libre, des salles de sport, un Spa, un laser-game et un pôle de restauration moderne. Un business center, accueillant un incubateur de start-up et des entreprises internationales, pourrait compléter l’offre.

Développer l'économie, favoriser les commerces

La commune dispose de 100 000 m² de foncier pour les nouvelles entreprises qui s’installent à Bussy, telles Makita, Toyota, BBL… « Ces entreprises vont créer de la richesse, nourrir la fiscalité, générer des emplois. Cela nous permettra de poursuivre notre politique de réduction des impôts locaux et d’intensifier l’investissement en faveur des habitants » ajoute le premier élu. Parallèlement, de nouveaux commerces ouvrent leurs portes, dont deux espaces de coworking et un institut de formation pour le soutien scolaire.

La municipalité a profité de la cérémonie des vœux au gymnase Michel-Jazy pour décerner la médaille de la Ville à des Buxangeorgiens qui se sont distingués au cours de l'année écoulée.

 

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Feuilleter le mensuel

Magjournal 77 - Mensuel N°25 - Avril 2020
 
 

Le mensuel n°25 : les solutions des jeux

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.