Val d'Europe ► Nouvelle communauté, nouvelles communes... nouveau logo

Val d’Europe agglomération s’élargit pour la première fois de son histoire, après trente ans dans un groupe à cinq (Bailly-Romainvilliers, Chessy, Coupvray, Magny-le-Hongre et Serris). L’intercommunalité compte depuis le début de l’année deux communes supplémentaires : Villeneuve le Comte et Villeneuve-Saint-Denis, portant ainsi sa population à 36 000 habitants.

Jeudi 18 janvier, à la ferme du château de Chessy, lors de la cérémonie des vœux de l’intercommunalité, le président Jean-Paul Balcou, maire de Magny-le-Hongre, a déclaré : « Au-delà de répondre à la cohérence territoriale et aux projets mis en exergue par les Villages nature, la volonté de nous rassembler, exprimée tant par ces deux communes que par nos cinq conseils municipaux historiques, est un gage de confiance, d’amitié et de respect réciproque. Au nom de mes collègues et de tous les Valeuropéens, je souhaite la bienvenue aux Villecomtois et Villedyonisiens ».

Un nouveau logo pour l’interco

« Comme il nous a fallu, non sans peine, nous habituer à ne plus parler du SAN - Syndicat d’agglomération nouvelle, créé en 1987, qui a été la première identité de l’intercommunalité - mais de Val d’Europe agglomération, nous devons dorénavant apprendre à compter jusqu’à sept. Une main n’y suffit plus, notre ancien logo à cinq éléments non plus », déclare Jean-Paul Balcou. Le président a ainsi dévoilé au public la nouvelle identité visuelle de Val d’Europe agglomération, abandonnant la référence au nombre de communes, ouvrant dès lors le champ de tous les possibles... Nouvelle communauté, nouvelles communes, nouveau logo…

Une interco à sept... en sursis

La loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles (MAPTAM) votée en janvier 2014 condamnait le SAN à disparaître. La mobilisation active d'élus du Val d'Europe a permis en 2016 à l'agglomération de bénéficier d’une dérogation exceptionnelle à l’obligation d’une recomposition intercommunale.

Toutefois, Jean-Paul Balcou rappelle que la réforme de la Métropole du Grand Paris annoncée par le président de la République "aura des conséquences à terme sur l’ensemble du paysage institutionnel francilien" : "Nous devons être particulièrement attentifs à la réforme et le débat doit nous inciter à nous interroger également sur la place, le poids, le rôle que nous voulons prendre dans ou à côté du Grand Paris".

Il incite d'ores et déjà les élus à réfléchir "ensemble à la cohérence territoriale, aux logiques de bassin de vie et de projets et discuter avec les territoires voisins avec lesquels Val d’Europe agglomération pourrait se rapprocher… et de quelle manière".

[gallery type="slideshow" size="large" ids="71933,71931,71930"]

 

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

La newsletter : s'abonner

captcha 

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°42 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top