Lagny-sur-Marne ► La Ville lance son projet d'urbanisme pour quinze ans

[Vidéo]

Les élus de Lagny-sur-Marne ont voté le projet du PLU (Plan local d’urbanisme), mardi 16 janvier. Pour le maire, il s’agit de « préserver et d’améliorer le cadre de vie des Latignaciens ». Après les différentes formalités obligatoires dont une enquête publique, il devra être approuvé par le conseil en septembre.

Selon la municipalité, le PLU actuel manquait de vision globale et d’avenir pour la commune. Il entraînait une augmentation de la population à 30 000 habitants en dix ans et ne créait aucun espace vert public.

« Le maître-mot, c’est la qualité de vie »

Les grandes orientations du futur PLU portent sur quinze ans. Elles visent à valoriser les espaces verts publics, le patrimoine et maîtriser le développement urbain et le commerce. « J’ai beaucoup de plaisir à vous présenter la philosophie de ce PLU car il résulte du travail remarquable des habitants. Depuis deux ans, il y a eu plus de 70 réunions de travail, dont 22 avec les habitants » a précisé le maire, Jean-Paul Michel.

Préserver les espaces verts

La valorisation des espaces verts passera par la création d’îlots verts au sein du secteur pavillonnaire et collectif. La mise en valeur de la trame bleue se traduira par la mise en place de protection d’éléments de paysage le long du ru du Bicheret, de la zone humide rue du Chariot-d’or. Enfin, la zone agricole  de Conches et les serres municipales seront sanctuarisées.

Protéger le  patrimoine

Le patrimoine bâti, public et privé et les entrées de villes seront préservés, dont celles depuis Saint-Thibault-des-Vignes, Montévrain et des hauts de Lagny. Pour préserver les zones pavillonnaires, l’emprise au sol des constructions sera ramenée de 40 à 30 % et deux places de stationnement seront affectées par pavillon. La hauteur de construction passera de dix à huit mètres. Les extensions seront autorisées dans les zones pavillonnaires, de même pour la surélévation selon la hauteur des constructions existantes sur une même propriété. « La concertation a permis aux habitants de comprendre, de participer et de s’approprier le PLU, ainsi que la volonté politique de la Ville. Elle a également apporté une réflexion constructive au projet de PLU » a souligné le maire.

Plusieurs extensions figurent dans le cadre du SPR (Site patrimonial remarquable) pour le secteur de l’avenue de la République, la rue Saint-Laurent, la rue de Metz et le côté Est de la rue Pasteur, le bord de Marne à l’Est du centre.

Caserne des pompiers, musée Gatien-Bonnet

Il n'y aura pas de logements sur le terrain d'Alembert, face au collège Marcel-Rivière, dont la moitié sera consacrée à la construction de la future caserne des pompiers, « avant les JO de 2024 » souhaite le maire. Le musée Gatien-Bonnet déménagera pour intégrer le parc Saint-Jean. « On réfléchit à l'utilisation de la bâtisse actuelle car il n'est pas question de la démolir. Le square Foucher de Careil entrera dans le cadre d'une réhabilitation du quai de la Gourdine » a-t-il renchéri. Le parking Foch sera réorganisé et son front bâti renforcé.

Même si son groupe a voté le projet du PLU, Michael Lopez, porte-parole du groupe Objectif Lagny, a réclamé plus de temps pour l'étudier. « Cela fait deux ans que l’on travaille, deux ans que vous êtes invités et deux ans que vous ne venez pas aux commissions » lui a rétorqué Jean-Paul Michel.

« Vous aurez été le maire qui aura le plus construit »

Jacques-Edouard Grée, porte-parole de LEAD (Lagny ensemble aujourd’hui et demain), reconnaît que si « le nouveau PLU fait quelques pas dans le sens souhaité par les Latignaciens, il ne va pas assez loin pour améliorer les problèmes de stationnement ». L'élu d'opposition poursuit : «  Contrairement à vos promesses de campagne, vous n’avez pas revu à la baisse le projet d’urbanisation du site Saint-Jean, qui prévoit toujours plus de 850 logements. Pas un seul logement en moins, ni un seul m² d’espace vert en plus. Vous avez ensuite relancé le projet d’urbanisation de l’ex-parking des Tanneurs, dont la construction sera trop haute et trop dense avec 120 logements sur six étages ».

Les deux élus de LEAD ont voté, mardi soir, contre le projet du PLU.

Le prochain conseil se tiendra mardi 13 février.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="71873,71872"]

 

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.