Monthyon ► L'accueil de loisirs et périscolaire sera agrandi

[Galerie vidéo]

L'accueil de loisirs et périscolaire à Monthyon va être agrandi et les travaux vont commencer sous peu. Le maire a annoncé les changements que les habitants pourront observer dans le village au cours de l 'année.

La mesure qui concerne l'agrandissement est importante pour le maire, Claude Decuypère. Celui-ci a annoncé lors de la cérémonie des vœux à la population, vendredi 12 janvier, le dépôt du dossier des travaux auprès des différents organismes des travaux pour l'extension de l'ALSH (accueil loisirs sans hébergement). "Nous ne pouvions pas le faire avant le 1er janvier, selon notre intégration au Pays de Meaux et de la compétence petite enfance, jeunesse et famille... Nous attendons maintenant les réponses et les accords et subventions. Ces dernières devraient financer l'agrandissement à hauteur de 80 %" a souligné le maire au sujet du projet à 320 000 euros.

Pour lui, l'extension était incontournable étant donné l'évolution du village, avec une augmentation de la population (1 715 habitants au dernier recensement) mais également en raison des changements après la fusion avec le Pays de Meaux.

En effet, avec l'ancienne communauté de communes, les Monts de la Goële, les activités se déroulaient en grande partie sur Saint-Soupplets. Dorénavant, les activités sont concentrées à Monthyon et son accueil de loisirs.

L'élu indique : "Le nombre d'enfants qui fréquentent l'accueil de loisirs en périscolaire, 55 par jour en moyenne, a augmenté et nous avons programmé l'agrandissement. 205 m2 viendront s'ajouter aux 140 existants".

Les travaux des locaux situés sous la première maison médicale, en prolongement de l'école Marcel-Pagnol, et devenus trop exigus, se feront dans le prolongement des bâtiments existants. Ils dureront environ cinq mois. Le maire précise : "L'ouverture de l'extension devrait avoir lieu pour la rentrée 2019 et bien sûr l'accueil continuera de fonctionnement le temps de la réalisation".

Sept salariés en plus

2018 sera l'année où le grand changement, autrement dit l'absorption des Monts de la Goële par le Pays de Meaux, aura des répercussions. "Pour commencer, sept salariés de l’ancienne communauté de communes rejoignent le personnel communal" a déclaré le maire. Ainsi une "administrative" et six animateurs pour encadrer la petite enfance, la jeunesse et l'accueil périscolaire, viendront gonfler l'effectif des quinze salariés déjà en place dans le village. Cependant, la charge des sept derniers sera supportée par la communauté d'agglomération qui compensera la dépense.

Epuration : une nouvelle installation

Egalement, un syndicat concernant l’assainissement a été créé avec Saint-Soupplets et Gesvres-le-Chapitre. Les premiers travaux, plus particulièrement la déphosphatation de la station d’épuration de Monthyon, le réseau et sa dépollution à Saint-Soupplets, débuteront dans le courant de l'année. "Nous répondons de cette manière à la règlementation imposée par l'Etat. Ce sera une nouvelle installation tout à fait aux normes qui sera mise en place" a souligné Claude Decuypère.

Dans un autre domaine, l'enfouissement des réseaux se poursuit. En 2017, c’est la rue Meunier qui en a profité ainsi que de la réfection complète de sa partie haute. En 2018, ce sera la rue de la République, de la salle des fêtes jusqu’à l’église.

Côté paysage, celui des monthyonnais a changé dernièrement avec le démontage du radar. Des travaux doivent avoir lieu : « Le site était à l’abandon et devenait dangereux. L’armée doit encore dépolluer l’ensemble et c’est seulement après que l’on abordera l’avenir des lieux. On ne sait pas encore ce qu'on va en faire » détaille Claude Decuypère.

Le maire a aussi rappelé l’ouverture de la deuxième maison de santé. Dorénavant, vingt professionnels de santé exercent à Monthyon. Deux médecins généralistes dont installés et un troisième est attendu dans le courant de l’année.

Vendredi soir, le gymnase était bien rempli d'habitants, de responsables d'associations, d'élus. Parmi ces derniers figuraient le député Jean-François Parigi, le conseiller départemental Olivier Morin et Jean-François Copé, président de la CAPM (communauté d'agglomération du Pays de Meaux), et c'est au son du célèbre orchestre des élèves de Bernard Ménil que les convives ont été accueillis. Le professeur de musique connaît bien le secteur et Monthyon est l'une des communes où il vient dispenser ses cours.

 

 

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Programme TV

L'agenda

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°28 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.