Serris ► Equipements sécurité : la police nationale a animé des ateliers au Val d'Europe

[vidéo]

Un atelier pour conseiller les automobilistes sur les équipements de sécurité a été proposé par la brigade de contrôle technique (BCT) de la police nationale, dimanche 17 décembre, sur le parking du centre commercial du Val d'Europe à Serris.

Réglage des feux, contrôles des pneus et de l'état général des véhicules, la brigade spécialisée de la direction départementale de la sécurité publique de Seine-et-Marne a conseillé gratuitement les automobilistes sur les équipements de sécurité de leur véhicule.

"Nous contrôlons et réglons la hauteur de chaque phare et on en profite pour signaler les défauts du véhicule qui pourraient être dangereux pour la sécurité des automobilistes. Nous avons aussi des appareils analyseurs de gaz d'échappement afin de contrôler la pollution" explique un membre de la brigade. Pour intégrer la BCT, les agents reçoivent une formation d'une semaine pour être habilités à effectuer le contrôle technique des véhicules.

Prévention

Sur le parking du centre commercial du Val d'Europe, les automobilistes étaient pour la plupart surpris. Il faut dire que les ateliers de conseil n'avaient plus été mis en place depuis dix ans. "Je pensais qu'ils allaient me mettre une amende" confiait soulagée Marie-Lise dont le troisième feux stop de sa voiture ne fonctionnait pas. Pierre est de son côté venu faire vérifier son véhicule avant de passer le contrôle technique et éviter de passer une contre-visite en cas de défauts trop importants.  "Les contrôles sont d'abord préventifs mais, à partir du jeudi 21 décembre, des contrôles ciblés avec des sanctions pour les contrevenants seront opérés dans tout le département" précise t-on à la préfecture de Seine-et-Marne.

Dix ateliers ont été prévus depuis lundi 11 décembre. Le dernier se tiendra demain, mercredi 20 décembre, à Noisiel, cours de la l'Arche-Guedon, de 16 à 18 heures. L'initiative sera renouvelée chaque année.

Réforme du contrôle technique en 2018

La réforme qui entrera en vigueur en mai 2018 devrait augmenter les points de contrôles et les défauts qui seront soumis à une contre-visite. De plus,  126 défaillances "critiques" vont déboucher sur une interdiction de circuler : étriers de frein en mauvais état, feux stop, impact de cinq centimètres sur le pare-brise, ou encore des pneus usés. Dans ce cas, les automobilistes recevront une vignette qui permettra de circuler une seule journée au lieu de deux mois actuellement. À charge pour le propriétaire de se rendre immédiatement dans un garage pour les réparations, car il ne pourra plus circuler dès le lendemain, sous peine d'une amende de 135 euros.

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

La newsletter : s'abonner

captcha 

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°42 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top