Conches-sur-Gondoire ► Danielle Esmery : "La mémoire de la mairie" part à la retraite

"La mémoire de la mairie", c'est comme ça que les agents de la commune de Conches-sur-Gondoire appellent Danielle Esmery, la directrice générale des services (DGS). Son départ à la retraite a été célébré vendredi 29 septembre.

Danielle Esmery a fait sa dernière journée vendredi après avoir été pendant presque quarante ans à la tête de l'administration communale de Conches. Le maire, Frédéric Nion, les élus et les agents ont rendu hommage à celle qu'ils ont surnommée "La mémoire de la mairie". C'est dire si elle en connait des choses.

"Plus un guide qu'un chef"

Mélina travaille au service urbanisme et état-civil ; elle raconte : "Elle se souvient de tout et sait, à l'année près, où trouver tel ou tel dossier. Elle a une grande connaissance de la collectivité". Pour tous ses collaborateurs, la DGS a été "plus un guide qu'un chef". Danielle a dirigé une administration de vingt-cinq agents.

Frédéric Nion, élu maire en 2014, parle de "trois années et demi fructueuses, intenses et sympathiques". Quant à son prédécesseur (de 1977 à 2014), René Crestey, il a encore en mémoire le recrutement de la DGS : "Notre village grandissait et j'avais besoin d'une collaboratrice pour m'épauler. Quand je l'ai recrutée, je ne me suis pas trompé et je n'ai jamais regretté de l'avoir choisie". L'ancien maire et la directrice ont géré le village dans une excellente entente. "Il n'y a jamais un mot au-dessus de l'autre" a confié l'ex-premier magistrat. Le duo a ainsi connu toutes les transformations du territoire,  du Val de Guermantes à l'intercommunanité de Marne-et-Gondoire.

Dans les coulisses de la création

de Marne-et-Gondoire

Danielle Esmery a d'ailleurs été aux commandes de la formation de Marne-et-Gondoire en 2001, aux côtés de Michel Chartier, l'ancien président de la communauté de communes devenue communauté d'agglomération. "Il fallait faire les paies, la comptabilité, le secrétariat et préparer les réunions. Tout ça en plus de mon travail à la mairie" raconte Danielle.

Un élu décrit l'ancienne DSG comme "une travailleuse acharnée avec un grand sens du service public". Danielle, qui n'a pas le bac mais juste deux CAP et un BEP d'employé de bureau et de comptabilité, a réussi au fil des années à susciter l'admiration de tous ceux qui l'ont côtoyée.

Danielle Esmery veut désormais consacrer son temps à faire du bénévolat mais aussi à prendre soin d'elle. "Je viendrai vous voir de temps en temps" a t-elle déclaré, émue, à ses, désormais, anciens collaborateurs.

[gallery type="slideshow" size="full" ids="62753,62754,62829,62755,62752,62750,62751"]
 
 
 

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°39 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top